En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Une élève infirmière qui interrompt ses études d’IDE peut-elle exercer comme aide-soignante dans une clinique ou un hôpital ?

share share
print

Réponse du 05 septembre 2011

Le diplôme professionnel d'aide-soignant est délivré, par le préfet de la région dans laquelle la scolarité a été accomplie, sur leur demande, aux étudiants infirmiers qui ont interrompu leurs études après avoir été admis en deuxième année ou à ceux qui ont échoué au diplôme d'Etat.

Le diplôme professionnel d’aide-soignant est également délivré, dans les mêmes conditions, aux élèves infirmiers de secteur psychiatrique qui ont réussi l’examen de passage en deuxième année prévu par l’arrêté du 16 février 1973 modifié relatif à la formation professionnelle du personnel soignant du secteur psychiatrique.

De plus, ces personnes doivent obligatoirement être titulaire de l'attestation de formation aux gestes et soins d'urgences de niveau 2 en cours de validité.

Ne peuvent bénéficier des dispositions des deux alinéas précédents :

  1. Les élèves infirmiers ayant réussi l’examen de passage en deuxième année antérieurement à la publication de l’arrêté du 25 mai 1971 relatif au certificat d’aptitude aux fonctions d’aide-soignant dans les établissements publics ou privés  ;
  2. Les élèves infirmiers de secteur psychiatrique ayant réussi l’examen de passage en deuxième année antérieurement à la publication de l’arrêté du 24 avril 1979 relatif au certificat d’aptitude aux fonctions d’aide-soignant modifiant l’arrêté du 25 mai 1971 précité  ;
  3. L es étudiants ayant fait l’objet, dans un institut de formation en soins infirmiers, d’une sanction disciplinaire d’exclusion définitive au titre de la scolarité suivie dans ledit institut prise après avis du conseil de discipline.

Autrement dit, un étudiant infirmier qui a interrompu ses études après avoir été admis en deuxième année ou qui a échoué au diplôme d'Etat peut exercer comme aide-soignant, à condition qu’il soit détenteur du diplôme professionnel d’aide-soignant.

Sources :