En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Les infirmières de bloc opératoire (IBODE) sont parfois sollicitées pour installer ou manipuler un amplificateur de brillance au bloc. En ont-elles le droit ?

share share
print

Réponse du 7 septembre 2012

L’amplificateur de brillance est un appareil de radiologie interventionnelle qui permet la visualisation en temps réel d’images radiologiques sur un écran au cours d’une intervention chirurgicale.

L'aide opératoire en radiologie relève de la compétence du manipulateur en électroradiologie, compétences énoncés aux articles R 4351-1 et suivants du Code de la santé publique.

Plus particulièrement, l'article R 4351-2 du Code de la santé publique précise que le manipulateur en électroradiologie est « aide opératoire » dans le domaine de l’imagerie médicale. Il a donc toutes compétences pour manipuler et préparer l’amplificateur de brillance au cours d’une intervention chirurgicale.

Mais qu'en est-il de l'IBODE ?

A l’inverse des textes qui régissent la profession de manipulateur en électroradiologie, les textes réglementaires applicables à la profession d’infirmière ne font aucune référence à l’aide opératoire en matière d’imagerie.

En particulier si l'on se réfère à l’article R. 4311-11 du Code de la santé publique relatif aux IBODE :

« L’infirmier ou l’infirmière titulaire du diplôme d’Etat de bloc opératoire ou en cours de formation préparant à ce diplôme, exerce en priorité les activités suivantes : 
  1. Gestion des risques liés à l’activité et à l’environnement opératoire ;
  2. Elaboration et mise en oeuvre d’une démarche de soins individualisée en bloc opératoire et secteurs associés ;
  3. Organisation et coordination des soins infirmiers en salle d’intervention ;
  4. Traçabilité des activités au bloc opératoire et en secteurs associés ;
  5. Participation à l’élaboration, à l’application et au contrôle des procédures de désinfection et de stérilisation des dispositifs médicaux réutilisables visant à la prévention des infections nosocomiales au bloc opératoire et en secteurs associés. 
En per-opératoire, l’infirmier ou l’infirmière titulaire du diplôme d’Etat de bloc opératoire ou l’infirmier ou l’infirmière en cours de formation préparant à ce diplôme exerce les activités de circulant, d’instrumentiste et d’aide opératoire en présence de l’opérateur.

Il est habilité à exercer dans tous les secteurs où sont pratiqués des actes invasifs à visée diagnostique, thérapeutique, ou diagnostique et thérapeutique dans les secteurs de stérilisation du matériel médico-chirurgical et dans les services d’hygiène hospitalière.»

En l’absence de toute mention relative aux compétences de l’IBODE en matière d’imagerie, il est plus prudent de considérer que la manipulation d’un amplificateur de brillance est un acte qu’elle n’est pas autorisée à effectuer.