En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Communiqués de presse 2007

23 octobre - Convergence des tarifs



Communiqué de presse de la FHP


Paris, le 23 octobre 2007


CONVERGENCE DES TARIFS :
POUR LA FHP DES PREMIERS PAS SONT POSSIBLES DES 2008



La FHP déplore fortement que l’étape intermédiaire de convergence prévue en 2008 (50%) ne puisse être respectée, faute d’avoir obtenu jusqu’à présent les résultats des études de coûts permettant d’objectiver les écarts entre secteurs hospitaliers public et privé.

Démontrant son sens des responsabilités, la FHP continuera à participer aux programmes d’études menés par le ministère de la santé dont les résultats sont attendus au cours du premier semestre 2008, comme l’a lui-même indiqué le Gouvernement dans le PLFSS. Elle attend en retour que les dispositions soient prises pour que ces échéances soient tenues.

Dans ce contexte, la FHP considère que toutes les conditions sont réunies pour que, dès 2009, le processus de convergence des tarifs puisse être mis en œuvre à hauteur de 50%, comme l’a souhaité la Commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale.

Enfin, dès 2008, sans qu’il soit besoin d’études complémentaires, la FHP propose que pour les prestations homogènes (accouchement par exemple, chirurgie ambulatoire, etc) ou les prestations nouvellement créées, le tarif soit fixé à une valeur identique quel que soit le statut de l’établissement.

La convergence des tarifs constitue une condition essentielle de l’optimisation des ressources de l’Assurance maladie.

 

 
Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 










10 octobre - Le Président JL Durousset présente les grandes orientations pour la FHP


Communiqué de presse

Paris, le 10 octobre 2007


LE PRESIDENT JEAN LOUP DUROUSSET PRESENTE SES GRANDES
ORIENTATIONS POUR LA FEDERATION DE L'HOSPITALISATION PRIVEE (FHP)



Le Président Jean-Loup DUROUSSET, entouré du Vice-Président Gérard ANGOTTI, du Comité exécutif, et du Délégué général de la Fédération Philippe BURNEL a présenté ce mercredi les grandes orientations de la profession sur les trois années à venir ainsi que ses propositions pour obtenir la mise œuvre d’une convergence « public-privé » dès 2008.

« C’est autour des thèmes de la responsabilité et de l’engagement que l’action de la Fédération doit se construire » a déclaré le Président Jean-Loup DUROUSSET qui a décliné son projet selon quatre volets : sanitaire, médical, social et économique.

Un projet de soins pour tous les Français
La FHP va développer son action autour de quatre axes répondant à des problématiques de santé publique : la gériatrie, la cancérologie, la mère et l’enfant et l’éducation thérapeutique.

Développer la concertation avec les médecins  
La FHP souhaite renforcer la concertation et le travail avec les syndicats de médecins libéraux afin d’élaborer des propositions communes.

L’hospitalisation privée créateur d’avenir
La FHP a mis en place une démarche de construction d’un projet social. Ce projet doit lui permettre d’attirer, fidéliser, valoriser, garantir les conditions de travail des professionnels des cliniques privées, et promouvoir le rôle citoyen des établissements.

L’hospitalisation privée gestionnaire des dépenses publiques
La situation des comptes sociaux de la France nécessite que l’ensemble des acteurs s’implique dans la recherche de l’efficience. La FHP souhaite apporter sa contribution à travers son modèle économique. Pour cela un programme de recherche en relation avec des grandes écoles est engagé et un indice composite des coûts hospitaliers a été demandé à l’INSEE. 

Nécessité d’une convergence public privé : les propositions de la FHP
A l’heure où la loi de financement pour la Sécurité sociale est en préparation au Parlement, la FHP rappelle sa demande d’une mise en œuvre de la CONVERGENCE dès 2008 dans des conditions nouvelles. Elle propose pour ce faire une approche pragmatique :

- Cesser de construire de la divergence en posant le principe que les nouveaux tarifs doivent être fixés à un même montant,

- Unifier les tarifs correspondant à des séjours de patients dont les pathologies et les conditions techniques de prises en charge sont à l’évidence strictement identiques, ce qui est le cas par exemple de la chirurgie ambulatoire, la dialyse ou encore des accouchements.

 


Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr
















26 septembre - Convergence des tarifs


Communiqué de presse FHP

Paris, le 26 septembre 2007


CONVERGENCE DES TARIFS : LA FHP S'ELEVE CONTRE L'ABANDON DE L'ETAPE

FIXEE EN 2008 QUI REMET EN CAUSE LES ENGAGEMENTS DU GOUVERNEMENT



Le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale 2008 supprime l’étape de  convergence des tarifs des cliniques privées et des hôpitaux.

 

Par cette initiative, le gouvernement met directement en cause la crédibilité du dispositif de convergence.

 

Comment les cliniques pourraient-elles ne pas douter de la volonté des pouvoirs publics de conduire à bien le processus de convergence inscrit dans la loi alors qu’ils renoncent à mettre en œuvre la première échéance concrète fixée par la loi depuis 2005 ?  

 

L’argument de la nécessité de conduire des études préalables ne saurait être accepté alors que les travaux à conduire sont identifiés depuis 10 ans sans aucun début de réalisation.

 

L’ampleur des écarts constatés par les travaux de l’IGAS, du Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie ou de la CNAMTS peut permettre d’initier le processus de convergence sans risque de se tromper.

 

Les cliniques privées, résolument engagées dans la réforme T2A, se sentent aujourd’hui trahies.


 

Elles demandent solennellement des mesures concrètes de convergence appliquées dès 2008, gage d’une volonté politique de l’aboutissement de la réforme, instrument d’une véritable équité entre tous les établissements de santé.

 

       Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 
















3 août - Rencontre du 2 août avec R. Bachelot

Communiqué de presse

Paris, le 03 août 2007


Mme Roselyne bachelot-narquin, ministre de la santé,

reçoit la nouvelle équipe dirigeante de la FHP

 

La  nouvelle équipe dirigeante de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) a été reçue le 2 août par Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports.

 

La délégation de la FHP était composée du Président de la Fédération Jean-Loup DUROUSSET, du Vice-Président Gérard ANGOTTI et du Délégué général Philippe BURNEL.  

 

Lors de son intervention, la FHP a développé six grands thèmes :

 

-        la présentation de l’équipe dirigeante récemment élue,

 

-        la revendication de la FHP, consciente des responsabilités que lui donne la place qu’elle occupe dans l’offre de soins, de participer pleinement aux missions du service public à égalité de droits et de devoirs avec l’hôpital public,

 
-   à ce titre, l’ambition de la Fédération de s’impliquer fortement dans l’amélioration de la qualité de la prise en charge de la population dans trois domaines prioritaires :

·     La cancérologie

·     La gériatrie 

·     La mère et l’enfant,

 

-        le souhait de la Fédération de développer avec les Pouvoirs publics une relation de travail régulière et constructive,

 

-    des revendications à caractère économique ont été exprimées :

·     PLFSS 2008 : consciente des contraintes qui pèsent sur les comptes sociaux, la FHP estime cependant que des arbitrages sont possibles et nécessaires entre les enveloppes, tel que l’ensemble des Fédérations hospitalières l’a rappelé dans leur courrier commun du 18 juillet

·     Convergence tarifaire : la FHP demande que les tarifs du secteur privé soient amenés vers un « juste prix » qui permette en particulier de financer la convergence des rémunérations, la mise à niveau des effectifs et la revalorisation ciblée de tarifs,

 

-  enfin les problématiques spécifiques de la médicalisation des structures en SSR et des conditions de l’équilibre économique des établissements spécialisés en psychiatrie ont été explicitées.

 

Mme Roselyne Bachelot a manifesté une écoute attentive sur tous ces sujets. Elle a témoigné de son intérêt pour l’engagement de la FHP dans le domaine de la santé publique, confirmant la place que doit détenir le secteur privé dans l’organisation des soins. Elle n’a par contre pas souhaité apporter de commentaires sur le PLFSS encore au stade de la discussion inter-ministérielle.

 

La FHP se félicite du climat de cet entretien et des perspectives de travail qui ont pu être tracées.

 

 

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr


29 juin - Jean-Loup DUROUSSET est élu Président de la FHP


Communiqué de presse


Paris, le 29 juin 2007



JEAN-LOUP DUROUSSET EST ELU PRESIDENT
DE LA FEDERATION DE L'HOSPITALISATION PRIVEE (FHP)



Jean-Loup DUROUSSET, 49 ans, vient d’être élu Président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée avec 57% des voix.

 

Diplômé de Sciences Po Lyon et titulaire d’un DEA en économie, Jean-Loup DUROUSSET, après une première expérience professionnelle dans des grands groupes internationaux, s’ est engagé au service du secteur de la santé depuis plus de vingt ans. Il est président-directeur général du groupe HPL (Hôpitaux Privés du Grand Lyon) qui compte trois  cliniques. Jean-Loup DUROUSSET préside la FHP Rhônes-Alpes depuis 4 ans.  

 

Gérard ANGOTTI, 67 ans, est élu Vice-président de la Fédération. Président d’un groupe de cliniques en Aquitaine, il est également Président de la FHP Aquitaine.

 

Le Comité exécutif se compose de neuf autres membres  représentant les différentes spécialités et types d’organisation de la profession :

 

- Dr Marc ATTIA , Président-directeur général de Capio Santé

- Dr Richard BATAILLE, chirurgien digestif, Président d’une clinique en Loire Atlantique, Président de la FHP des Pays de Loire

- Dr Gabriel BOSSY, dirigeant de plusieurs établissements dans les Bouches du Rhône, Président de la Confédération des Soins de suite ou de réadaptation (CSSR FHP)

- Mme Béatrice CAUX, Présidente d’établissement MCO en région parisienne, membre du bureau de la FHP Ile de France

- Dr Olivier DREVON, psychiatre, dirigeant d’une clinique dans la Loire, Vice-Président de l’UNCPSY

- Mme Sophie MIRAMAND, dirigeante de deux établissements MCO à Avignon et d’une clinique chirurgicale

- M. Alain PORET, dirigeant d’un établissement à Reims, Président de la FHP Champagne Ardennes

- M. Frédéric Rostand, Président du Directoire de Générale de Santé

- M. Dominique THEAU, dirigeant d’un établissement de Soins de suite en Charente maritime, Président de la FHP Poitou-Charentes.

 
Le premier Comité exécutif de la nouvelle équipe ainsi constituée se réunira le 4 juillet prochain.

 
       Photo de Jean-Loup Durousset disponible sur demande

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr







13 juin - La FHP présente ses propositions au gouvernement



Communiqué de presse


Paris, le 13 juin 2007



LA FHP PRESENTE SES PROPOSITIONS AU GOUVERNEMENT
POUR UNE REFORME DU SYSTEME DE SOINS HOSPITALIERS


Télécharger les propositions de la FHP



Au moment où s’engage en France un débat sur le financement de la protection sociale, la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) a présenté le mercredi 13 juin ses propositions au gouvernement pour une meilleure gestion, organisation et coordination du système de soins hospitaliers.

 

Les propositions de l’Hospitalisation privée au gouvernement ont vocation à assurer la pérennité du système de protection sociale et de remboursement des soins hospitaliers, par une allocation optimale des ressources et un effort accrû de transparence dans leur gestion par le système hospitalier.

 

A la veille de l’élection d’une nouvelle Assemblée nationale, la Fédération de l’Hospitalisation Privée insiste plus particulièrement sur la nécessité d’une réforme de l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) votée chaque année par le Parlement, afin de passer d’un objectif comptable et déconnecté des besoins sanitaires à une véritable enveloppe médicalisée établie en cohérence avec l’évolution de la demande nouvelle de soins.

 

L’Hospitalisation privée demande également l’application stricte de la loi en matière de régulation des dépenses de soins, de façon à assurer une régulation commune au secteur hospitalier, public et privé, notamment à travers la mise en place de la convergence tarifaire voulue par la loi instaurant la tarification à l’activité.

 

Autour de la volonté de responsabiliser les différents acteurs du système de soins hospitaliers, la Fédération de l’Hospitalisation Privée propose un retour à une véritable contractualisation, seul outil permettant d’assurer une relation responsable avec les pouvoirs publics fondée sur une stratégie collective pour le secteur hospitalier dans son ensemble.

 

Souhaitant une amélioration des conditions d’exercice de la médecine libérale, partie prenante du modèle de l’hospitalisation privée et la mise en place d’une démarche nouvelle d’évaluation de la qualité des soins dans l’ensemble des établissements hospitaliers, l’Hospitalisation privée revendique également sa participation à l’enseignement pratique de la médecine ainsi qu’en matière de recherche et d’innovation.

 

Selon le Dr R.K. DANIS, Président de la FHP : « Les cliniques privées sont désormais un acteur majeur du système de soins hospitaliers. Nous avons donc une responsabilité toute particulière pour assurer aux Français la pérennité du système de soins et de protection sociale auxquels ils ont droit. C’est tout le sens de nos propositions visant à assurer la transparence et la bonne gestion d’un système hospitalier, qui doit pouvoir répondre demain aux besoins de santé nouveaux avec des soins de toujours plus grande qualité, au meilleur coût pour la collectivité».

 

 

 

 Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 


1er juin - Premier contact entre Roselyne Bachelot et R.K. Danis

Communiqué de presse

Paris, 1er juin  2007


Premier entretien entre Mme Roselyne bachelot, ministre de la sante

 et le president R.K. danis : une ecoute attentive

Ce vendredi 1er juin, le Dr R.K. DANIS, Président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP), accompagné de Philippe BURNEL, Délégué général de la Fédération, a été reçu par Mme Roselyne BACHELOT, Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports. Antoine PERRIN, directeur adjoint de cabinet, et Yann BUBIEN, conseiller technique en charge des questions d’organisation hospitalière participaient à cette rencontre.   

Lors de cet entretien, le Président R.K. DANIS a exposé les préoccupations du secteur hospitalier en général avec notamment la succession et la complexité croissante des réformes. Il a également développé son analyse des difficultés rencontrées par les cliniques.

Le Président R.K. DANIS a en particulier mis en exergue la double crise traversée par les établissements de santé privés :

- Crise identitaire liée notamment à un manque de reconnaissance par les pouvoirs publics tant de la réalité de leur activité que de leur capacité à s’investir davantage dans les missions de service public (enseignement, prévention, recherche…),

- Crise du financement liée à une inégalité injustifiée des tarifs et à la faiblesse des évolutions tarifaires dans le cadre d’un ONDAM qui se trouve chaque année amputé par la progression de postes de dépenses insuffisamment gérés (MIGAC, DMI et médicaments facturés en sus, plans de santé publique).       

A l’occasion de cette rencontre, le Président R.K. DANIS a fait également part à Mme la Ministre de la disponibilité de la FHP à participer à toutes les réflexions et travaux qu’elle engagerait.  

La FHP a apprécié l’écoute attentive de Mme Roselyne BACHELOT et l’état d’esprit d’ouverture dont elle a témoigné. De plus, la FHP se réjouit de l’annonce de la prochaine visite de Mme la Ministre dans un de ses établissements. Elle y voit une marque de considération pour un secteur essentiel au système de soins français.

   Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 


25 mai - Permanence des soins


Communiqué de presse


Paris, le 25 mai 2007


PERMANENCE DES SOINS : LA FHP ET LA CNPCMEHP
RÉPONDENT AUX MISES EN CAUSE DE L'HOSPITALISATION PUBLIQUE


Une nouvelle fois, la FHF associée aux conférences hospitalières cherche à mettre en cause les cliniques et les médecins qui y exercent en prenant cette fois le prétexte de leur engagement, présenté comme insuffisant dans la permanence des soins (PDS).

 

La Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) et la Conférence Nationale des Présidents de CME de l’Hospitalisation privée (CNPCMEHP) regrettent de devoir une nouvelle fois apporter un démenti aux affirmations de la FHF.

 

Elles rappellent que, si la continuité des soins, partie intégrante du code de déontologie médicale, est assurée dans tous les établissements de santé, la permanence des soins (PDS) est organisée par les ARH dans le cadre du SROS.

 

La FHP et la CNPCMEHP tiennent à rappeler que 122 unités sur les 622 unités d’urgence existantes en France sont implantées dans les établissements privés. Le nombre d’autorisations sollicitées par les cliniques privées est en fait bien supérieur mais un grand nombre d’entre elles ont été refusées par les autorités notamment sous la pression de l’hospitalisation publique. 

 

D’autre part la FHP et la CNPCMEHP font remarquer que la part des passages en urgence dans le secteur privé est en augmentation régulière. Les derniers chiffres connus (source Drees) montrent que les passages dans le secteur privé ont augmenté de 11,6% en 2004 alors qu’ils ont diminué de 1% dans le public.

 

En ce qui concerne l’organisation de la PDS, en aval ou en recours des services d’urgence, les différents textes définissant les conditions techniques de fonctionnement (cardiologie interventionnelle, périnatalité, etc..) intègrent des obligations de permanence identiques pour les secteurs privé et public. La FHP et la CNPCMEHP tiennent à rappeler que les cliniques, pleinement responsables, assument entièrement  toutes leurs obligations.

 

La FHP et la CNPCMEHP rappellent enfin que la PDS est, dans les cliniques, obligatoirement assurée par des médecins seniors.

 

La FHP et la  CNPCMEHP se félicitent néanmoins, qu’à travers cette tentative de mise en cause, la FHF revendique la pleine association des cliniques à la mission de service public.


Contacts :

FHP : Christine Auberton – tél : 01 53 83 56 63 – christine.auberton@fhp.fr

CNPCMEHP : Dr Jean Halligon – tél : O6 07 85 30 70 – cnpcmehp@wanadoo.fr







Position de la FHP sur les nouveaux découpages ministériels

Communiqué de presse

Gouvernement de M. François Fillon :

la FHP souhaite que les nouveaux découpages ministériels permettent d'assurer la transparence et l'efficience du financement du secteur hospitalier


Après l’annonce de la composition du gouvernement de M. François Fillon, la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) prend acte des nominations de Mme Roselyne Bachelot-Narquin en tant que Ministre de la santé, de la jeunesse et des sports et de M. Eric Woerth en tant que Ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique
La FHP comprend la logique de l’intégration des comptes de la sécurité sociale dans un ministère détenant la responsabilité de l’ensemble des dépenses publiques. Ce regroupement lui semble susceptible de contribuer à une optimisation de la  gestion des dépenses de sécurité sociale et à un renforcement de leur lisibilité.

Cette évolution peut être de nature à répondre aux souhaits exprimés à plusieurs reprises par la FHP concernant le financement du secteur hospitalier.  

Pour autant, la FHP rappelle sa préoccupation de voir l’ONDAM (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie) fixé non pas seulement à partir des données économiques mais également en prenant en compte les variables démographiques, médicales et d’évolution des technologies.

Le secteur de l’hospitalisation privée, qui rassemble 1250 cliniques, est reconnu pour son efficience. La FHP souhaite poursuivre sa contribution à une nécessaire réforme du système hospitalier et formule des vœux de réussite aux nouveaux ministres avec lesquels elle souhaite engager très rapidement une relation de travail constructive.  

11 mai - La FHP s'adresse au grand public


Communiqué de presse

Paris le 11 mai 2007


LA FHP S'ADRESSE AU GRAND PUBLIC :
LANCEMENT D'UNE CAMPAGNE D'AFFICHE DANS LES CLINIQUES PRIVEES

              Mieux faire connaître les atouts de l’Hospitalisation privée, expliciter ses spécificités, témoigner du                         professionnalisme et de l’implication de ses personnels, tels sont les objectifs poursuivis par la FHP                       avec une campagne d’affiches qui s’articule autour d’un message à deux volets :

 
- l’un souligne la qualité de l’accueil et de la prise en charge de chaque patient dans les cliniques avec le slogan :

        « Dans une clinique un numéro de sécurité sociale, c’est avant tout un visage »

 
- l’autre porte sur l’efficience de l’Hospitalisation privée, sur sa contribution à une saine gestion des comptes de la Sécurité sociale et donc à une bonne gestion de l’argent de tous les Français :

                             « Ici nous soignons aussi la Sécurité sociale. Les cliniques privées c’est un patient hospitalisé                                 sur deux … mais seulement un tiers des dépenses hospitalières ».
 

Conçues comme une campagne de proximité, les affiches sont mises en place dans les 1250 cliniques françaises, au regard des patients et de leur famille. La campagne sera également relayée auprès des acteurs politiques et administratifs au niveau national comme régional.

Indispensable au système de soins français, plébiscitée par les patients chaque année plus nombreux à faire le choix d’être hospitalisés dans une clinique privée, reconnue pour son excellence médicale et pour la haute qualité des soins rendus, l’Hospitalisation privée a la volonté avec sa campagne d’affirmer publiquement et avec fierté la réussite de son modèle.

 
« Dans cette période charnière où vont se décider les grands choix pour le devenir de l’Assurance maladie, il est fondamental que l’Hospitalisation privée explicite auprès du public ses atouts et sa contribution à notre système de protection sociale. Et puisque les Français, attachés à leur liberté de choix, choisissent à titre individuel les cliniques privées, la FHP souhaite conforter au niveau collectif leur attachement à l’Hospitalisation privée » a déclaré le Président de la FHP, le Dr R.K. Danis.

 
PJ : visuels des deux affiches

 Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr






">visuels des deux affiches

 Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr





Annexe communiqué de prese - campagne affiches



Annexe au communiqué de presse


Campagne d'affiche FHP "Avant tout un visage"

Nous vous proposons de télécharger cette affiche en format pdf de 4 MO

Campagne d'affiche FHP " Nous soignons la Sécurité sociale"

Nous vous proposons de télécharger cette affiche en format pdf

23 avril - Infections nosocomiales : la FHP lance le 1er indicateur de résultats


Communiqué de presse

Paris, le 23 avril 2007


Infections nosocomiales :
la FHP lance le premier indicateur de résultats


La performance des établissements de santé dans leur maîtrise des infections nosocomiales se mesure aujourd’hui à l’aide d’indicateurs portant sur les moyens mis en oeuvre : nombre d’infirmières hygiénistes, consommation de savon, etc. 

Dans ce sens, la publication des indices ICALIN a constitué une première étape marquante et a indéniablement fait progresser la notion de qualité tant chez les professionnels de santé qu’auprès du grand public.

Mais ce type d’indicateurs ne peut suffire car il ne s’agit pas seulement d’accumuler des obligations de moyens à mettre en oeuvre pour être réellement efficace.

Afin de compléter ces premiers outils, l’Hospitalisation privée lance le premier indicateur de mesure de la qualité de la lutte contre les infections nosocomiales fondé sur les résultats d’infection par pathologie.

A partir d’un échantillon de cliniques représentatif du secteur privé, la FHP avec l’appui du Baqimehp - Bureau de l’Assurance Qualité et de l’Information Médico-économique de l’Hospitalisation privée -  a entrepris une expérimentation qui va permettre la création d’un référentiel de taux d’infection nosocomiale par pathologie. Ce référentiel offrira aux établissements participant à l’expérimentation un outil de comparaison de leurs résultats. Les premiers recueils de données vont s’effectuer à compter du 1er mai.

Ce projet innovant s’inscrit dans la démarche qualité de la FHP qui souhaite valoriser la qualité de ses établissements et développer des informations claires et pertinentes au service des patients.

« En matière d’infections nosocomiales, la publication des résultats pour des pathologies comparables est le moyen le plus clair pour évaluer la qualité des soins dans les établissements de santé » a déclaré le Dr R.K. Danis.

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 






18 avril - Interpellés par la FHP, les candidats à l'élection présidentielle répondent


Communiqué de presse

Paris, le 18 avril 2007

Interpellés par la FHP, les candidats à l'élection présidentielle répondent


Souhaitant connaître les positions des candidats sur les  préoccupations majeures du secteur hospitalier, la FHP a interpellé les douze candidats officiels à l’élection présidentielle. Dans un questionnaire en neuf points, elle a invité les candidats à s’engager afin d’ouvrir un vrai débat sur le système hospitalier français.

 
Plusieurs candidats ont, à ce jour, répondu :

 
- François Bayrou (UDF),

- Marie-George Buffet (PCF),

- Jean-Marie Le Pen (FN),

- Ségolène Royal (PS),

- Nicolas Sarkozy (UMP),

- Philippe de Villiers (MPF),

- Dominique VOYNET (Verts).

 

 La FHP, fédération représentative de l’ensemble des cliniques privées, se félicite de l’intérêt suscité auprès des candidats par son interpellation.

 

La FHP vous propose de télécharger leurs réponses organisées quand cela a été possible par thème, sinon retransmises dans leur globalité.    

 


Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 





10 avril - La FHP appelle à une lecture objective des Comptes de la Sécurité sociale

Communiqué de presse

commission des comptes de la securite sociale : la FHP appelle a une lecture objective des chiffres 2006

Paris, le 10 avril 2007

La Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS) vient de rendre public les résultats provisoires des comptes du régime général de sécurité sociale pour 2006. Ceux-ci font apparaître un dépassement de l’ONDAM supérieur aux prévisions élaborées lors de la construction de l’ONDAM 2007.

Tout en soulignant le ralentissement du rythme d’évolution de tous les secteurs (ville et hôpital), la CCSS indique que celui-ci aura été insuffisant pour permettre le respect de l’objectif 2006.

 

Au-delà de ces constats factuels, les interprétations pour le moins hâtives de la FHF, visant à rendre les cliniques responsables de ce dépassement, conduisent la FHP à apporter les précisions suivantes :

 

·       Les documents communiqués par la CCSS ne permettent pas en l’état de chiffrer les évolutions des différentes composantes du secteur hospitalier, 

 

·       Les données statistiques brutes qui servent de support aux commentaires de la CCSS concernent un champ plus large que les seules cliniques. Leur interprétation requiert des retraitements qui n’ont pas été réalisés à ce stade,

·       Les données dont disposent la FHP suggèrent enfin que, s’agissant des seules cliniques privées, les dépenses en rythme annuel ont évolué à un rythme compatible avec l’objectif.

 

La FHP invite à sortir d’un raisonnement purement comptable fondé sur le seul constat de l’évolution des facturations à l’assurance maladie pour adopter un raisonnement économique, prenant notamment en compte l’évolution comparée des ressources et de l’activité respectives des secteurs hospitaliers.

 

En effet, sauf à remettre en cause la liberté de choix des patients, l’évolution des dépenses ne fait que refléter l’évolution de l’activité des établissements. A ce titre, il convient de rappeler, qu’au cours des années récentes, l’augmentation de l’activité des cliniques n’a fait que rendre compte du choix effectif d’un nombre croissant de patients à faire confiance aux établissements de santé privés.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr


10 avril - Ségolène Royal à Lyon : des propos blessants et injustes

Communiqué de presse

des propos blessants et injustes pour les 110 000 salariés et LES 40 000 medecins exercant dans l’hospitalisation privée


Paris, le 10 avril 2007


Lors d’un récent déplacement à Lyon, la candidate PS à l’élection présidentielle, Madame Ségolène Royal, a tenu des propos blessants et injustes pour l’ensemble de la collectivité hospitalière privée.

Fustigeant le secteur privé, elle a indiqué qu’il se « permet de choisir les malades » et de les renvoyer vers l’hôpital public « lorsque c’est difficile ou lorsque cela va mal ».

La FHP regrette ces propos qui témoignent pour le moins d’une grande méconnaissance de l’activité des cliniques privées.

Elle rappelle à ce titre que :

·         Les cliniques ne sélectionnent pas leurs patients sur l’argent : 50% des patients bénéficiaires de la CMU sont hospitalisés dans le secteur privé;

·         Les cliniques ne sélectionnent pas leurs patients en fonction de leur pathologie ou de leur âge : pour les activités qui leurs sont autorisées, les cliniques prennent en charge les mêmes pathologies que le secteur public. En chirurgie, dont elles réalisent 60% de l’activité totale, les interventions y présentent un degré de complexité parfois même supérieur et près d’un patient sur deux y a plus de 85 ans.

Elle rappelle enfin que les personnels des cliniques et les médecins qui y exercent sont porteurs des mêmes compétences et des mêmes valeurs que les professionnels de santé du secteur public.

La FHP invite la candidate socialiste à l’élection présidentielle à venir visiter l’un de ses établissements pour apprécier la réalité et la qualité des soins délivrés aux patients.

Elle espère que Madame Ségolène Royal aura l’occasion de rectifier sa prise de position dans sa réponse au questionnaire que la FHP a adressé à l’ensemble des candidats à l’élection présidentielle.

 

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 


6 avril - Soutien aux médecins gynécologues obstétriciens

Communiqué de presse

la FHP exprimeSON SOUTIEN aux medecins gynécologues-obstétriciens

 Paris, le 6 avril 2007

Face à l’incertitude sur l’exercice de l’obstétrique que fait peser la non résolution du problème du plafonnement de la garantie offerte par les assurances en responsabilité civile professionnelle des praticiens, la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) exprime son soutien aux médecins gynécologues-obstétriciens.

La FHP comprend le mécontentement des praticiens gynécologues-obstétriciens qui ont annoncé un nouvel arrêt de leur activité dans les maternités privées du samedi 7 avril au soir au lundi 9 avril au soir. Elle souhaite qu’un règlement de la situation s’opère dans les plus brefs délais.

Dans l’espoir d’une issue rapide à ce conflit, les cliniques privées veilleront à assurer la continuité de l’accueil des parturientes.

 

Avec 8 millions de patients accueillis chaque année - soit près d’une personne hospitalisée sur deux -,avec 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’Hospitalisation privée s’est imposée comme un acteur essentiel du paysage hospitalier français. Accessibles à tous, les cliniques privées accueillent un patient bénéficiaire de la couverture maladie universelle sur deux.

Regroupant 1250 établissements hospitaliers privés qui emploient 110 000 salariés - personnels de soins, administratifs et techniciens - et 40 000 médecins libéraux ou salariés, l’Hospitalisation privée assure une offre de soins répartie sur l’ensemble du territoire français. Elle constitue un pilier du système de soins français.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 


2 avril - La FHP interpelle les candidats à l'élection présidentielle


Communiqué de presse

Paris, le 2 avril 2007

La FHP interpelle les candidats à l'élection présidentielle


Soucieuse d’une meilleure prise en compte des préoccupations du secteur hospitalier dans les programmes des candidats, la FHP prend l’initiative d’interpeller les douze candidats officiels à l’élection à la Présidence de la République.

 

Elle souhaite attirer leur attention sur l’avenir de l’Hospitalisation privée et du secteur hospitalier dans son ensemble qui représente, rappelons-le, un euro sur deux des dépenses de l’Assurance-maladie.

 

Dans un questionnaire, la FHP interpelle les candidats et sollicite leurs réponses sur plusieurs sujets majeurs : la juste allocation des ressources de l’Assurance-maladie, la construction de l’ONDAM, l’organisation des soins, la qualité ou encore la place de la psychiatrie privée dans les problèmes de santé mentale et celle des spécialités de soins de suite face au vieillissement de la population.

 

La santé constitue l’une des premières préoccupations des Français. Elle représente un enjeu sociétal de premier plan et un enjeu économique majeur pour notre pays. L’Hospitalisation Privée occupe désormais une place essentielle dans notre système de soins. Pour que l’Assurance-maladie puisse continuer à assurer à tous l’égalité d’accès à des soins performants, la FHP demande aux candidats d’ouvrir un vrai débat sur la nécessaire réforme du système hospitalier.

 

 

Avec 8 millions de patients accueillis chaque année - soit près d’une personne hospitalisée sur deux -,avec 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’Hospitalisation privée s’est imposée comme un acteur essentiel du paysage hospitalier français
. Accessibles à tous, les cliniques privées accueillent un patient bénéficiaire de la couverture maladie universelle sur deux.

Regroupant 1250 établissements hospitaliers privés qui emploient 110 000 salariés - personnels de soins, administratifs et techniciens - et 40 000 médecins libéraux ou salariés, l’Hospitalisation privée assure une offre de soins répartie sur l’ensemble du territoire français. Elle constitue un pilier du système de soins français.

 

 

                 Questionnaire à l’attention des candidats à l’élection présidentielle

Au nom des 1 250 cliniques privées de France (médecine - chirurgie - obstétrique, cliniques psychiatriques et établissements de soins de suite réadaptation), la Fédération de l’Hospitalisation Privée souhaite attirer l’attention des candidats officiels à l’élection présidentielle sur les principales questions relatives à l’avenir du secteur hospitalier et de l’hospitalisation privée, pour lesquelles elle sollicite une réponse de leur part :

1- Si les gouvernements successifs ont reconnu la place de l’hospitalisation privée dans le paysage hospitalier français, les décisions prises par eux en matière de financement ou d’organisation de l’offre de soins semblent de fait viser d’abord à protéger l’hospitalisation publique. Quelle est votre opinion à ce sujet ?

2- Pensez-vous que le modèle d’organisation et de bonne gestion des ressources développé par les cliniques privées  devrait inspirer les réformes apportées au système hospitalier dans son ensemble ?

3- Quelle(s) mesure(s) comptez-vous prendre pour assurer la transparence du financement du secteur hospitalier et la juste allocation des ressources de l’Assurance Maladie entre les hôpitaux publics et les cliniques privées ?

4- Le principe d’un même tarif de facturation pour le même soin réalisé dans les hôpitaux et les cliniques privées a été reconnu par le législateur. Comment et quand pensez-vous pouvoir en assurer la mise en oeuvre effective ?

5- Etes-vous favorable à une réforme du mode de fixation de l’ONDAM voté chaque année par le Parlement qui prendrait en compte l’évolution des besoins de la population au même titre que l’évolution mécanique des recettes ?

6- Pensez-vous que les cliniques privées doivent jouer un rôle plus important dans la prise en charge des missions de service public hospitalier (urgences, enseignement, recherche, etc…) ?

7- Quelle place doit être proposée à la psychiatrie privée dans la prise en charge hospitalière et de secteur des problèmes de santé mentale ?   

8- Le raccourcissement des durées de séjour en médecine et  en chirurgie et le vieillissement de la population conduisent à accroître les besoins de lits de soins de suite et de réadaptation. Quelle place souhaitez-vous voir jouer à l’hospitalisation privée ?

9- Etes-vous favorable à la mise en place d’indicateurs de résultats en matière d’évaluation des pratiques médicales et de qualité des soins dans les établissements hospitaliers publics et privés ?

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 


7 mars - 450 maternités au banc d'essai

Communiqué de presse

Paris, le 7 mars 2007

FAVORABLE A LA MESURE DE LA SATISFACTION DES PATIENTS DANS LES
ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ, LA FHP DÉVELOPPE SON PROPRE OUTIL


Le regard porté par les patients sur la production des soins et les prestations réalisées par un établissement de santé est considéré par la FHP comme dynamisant et facteur de progrès.

 

De plus la FHP observe que la mesure de la satisfaction des patients fait partie intégrante des démarches qualité aujourd’hui généralisées dans les établissements de santé privées et que la publication d’indicateurs s’est toujours révélée source d’émulation positive.

 

Dans ce sens, elle est favorable à l’esprit de l’initiative prise par Le Nouvel Observateur qui vient de passer au banc d’essai 450 maternités. Par contre elle regrette que la méthode de notation retenue pour l’ «appréciation des mères» laisse trop de place à la subjectivité.

 

Afin de progresser dans ce domaine, la FHP a décidé de doter les cliniques privées d’un outil de mesure commun qu’elle propose de mettre à disposition des partenaires qui le souhaiteraient.


Avec 8 millions de patients accueillis chaque année - soit près d’une personne hospitalisée sur deux -,avec 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’Hospitalisation privée s’est imposée comme un acteur essentiel du paysage hospitalier français
.

Regroupant 1250 établissements hospitaliers privés qui emploient 110 000 salariés - personnels de soins, administratifs et techniciens - et 40 000 médecins libéraux ou salariés, l’Hospitalisation privée assure une offre de soins répartie sur l’ensemble du territoire français. Elle constitue un pilier du système de soins français.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 











28 février - Actes de chirurgie dermatologique

Communiqué de presse

Paris, le 28 février 2007


ACTES DE CHIRURGIE DERMATOLOGIQUE :
AU BLOC OU EN CABINET ?


La Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) a accueilli avec satisfaction la création d’un financement du plateau technique en environnement hospitalier pour des actes ne nécessitant pas d’hospitalisation du patient. La création de forfaits SE (forfaits Sécurité et Environnement hospitalier) permet ainsi de rémunérer les conditions de sécurité sanitaire mises en place par les établissements.

Par contre, les travaux menés aujourd’hui par la CNAM et le Ministère de la Santé et des Solidarités relatifs aux forfaits Sécurité et Environnement hospitalier négligent toute une série d’actes. En effet, sont exclus les actes chirurgicaux de dermatologie cutanée, principalement les exérèses de tumeurs, qui ont nécessité jusqu’à présent un environnement hospitalier.

Ecarter ces actes de ceux ouvrant droit à la rémunération de l’environnement laisse penser qu’ils doivent être exécutés dans les cabinets médicaux. La FHP très interrogative sur le sujet, demande instamment la création d’un groupe de travail avec les syndicats médicaux.


Contact : Christine AUBERTON - 01.53.83.56.63
christine.auberton@fhp.fr

 

 

 

















15 février - La FHP dénonce des tarifs 2007 très insuffisants


Communiqué de presse

Paris, le 15 février 2007


la FHP denonce des tarifs 2007 tres  insuffisants


Les décisions du Ministère de la Santé et des Solidarités qui viennent d’être prises pour les tarifs 2007 entraînent consternation et désarroi de toute la profession de l’hospitalisation privée. La très faible réévaluation des tarifs 2007 ne permet pas une revalorisation des rémunérations des personnels à hauteur souhaitée par la FHP.

L’évolution tarifaire de 1,26 % retenue au 1er mars 2007 pour l’activité MCO est très largement inférieure à l’augmentation des charges de fonctionnement des établissements qui s’élève au global à 3,8%. Elle ne couvre même pas la seule inflation.

Ces mesures font suite à une année 2006 particulièrement difficile avec une série de baisses successives des tarifs : - 3% sur le dernier trimestre succédant à une baisse de -1,1% au 1er mars auxquels s’ajoutent les effets des modifications règlementaires, ce qui équivaut au global à une baisse des tarifs moyenne de - 5 %. 

S’agissant des spécialités Psychiatrie et Soins de suite, les taux fixés – respectivement   2,45% et 2,06% - ne font que partiellement compenser les insuffisances tarifaires accumulées au cours des années passées.

La FHP considère les résultats de cette politique injustes parce qu’ils menacent une hospitalisation privée efficiente, et incompréhensibles au vue de l’écart entre le montant de l’ONDAM voté et les tarifs appliqués.

La FHP considère indispensable une remise à plat des modes de fixation de l’ONDAM et de la répartition des ressources visant à plus de transparence et d’efficacité. Elle propose une réflexion sur ce sujet avec les Tutelles et les différentes Fédérations hospitalières. Une réforme s’avère en effet inéluctable dans le cadre d’une gestion optimisée des ressources de l’Assurance maladie au service des Français.

Contact :   Christine Auberton - tel : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 






9 février - 1ers états généraux des infections nosocomiales

Communiqué de presse

Paris, le 9 février 2007


1er Etats Généraux des Infections Nosocomiales :
la FHP annonce son expérimentation de pilotage de la qualité des soins par les résultats


               A l’occasion des 1ers Etats Généraux des maladies nosocomiales qui se sont tenus les 8 et 9 février à                    Paris, le Président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP), le Dr R.K. Danis, a annoncé                            l’engagement d’une expérimentation dans les cliniques privées portant sur la mise en place d’indicateurs                de résultats pour lutter contre ces risques infectieux.

 

Evaluer pour évoluer est un objectif poursuivi par la FHP pour laquelle la qualité des soins a toujours été une préoccupation majeure. Icalin a constitué une première approche indispensable en matière de qualité. La publication d’indicateurs de moyens, source d’émulation, a assurément fait progresser la notion de qualité dans le public et chez les professionnels.

 

Mais il ne faut pas s’arrêter aux indicateurs de moyens. Ils ne peuvent suffire, car le risque d’empiler des obligations sans être sûr que leur utilité soit mesurable est réel.

 

Ce constat a conduit la FHP avec l’appui du Bureau de l’Assurance Qualité et de l’Information Médico-Economique de l’Hospitalisation privée (Baqimehp) à s’attacher à pouvoir disposer de véritables indicateurs de résultats avec le double but de permettre :

-          aux établissements de comparer leurs taux d’infections nosocomiales pour des pathologies équivalentes,  

-            aux patients et au public de disposer d’informations leur fournissant un véritable éclairage sur la sécurité des soins.

 

La FHP a ainsi engagé la mise en place pour ses adhérents d’un tableau de bord des taux d’infections nosocomiales par pathologie reposant sur une logique de résultats. 

 

« En matière d’infections nosocomiales, la publication des résultats pour des pathologies comparables est le moyen le plus clair pour évaluer la qualité des soins dans les établissements de santé » a déclaré le Dr R.K. Danis.

 

 

 

Avec 8 millions de patients accueillis chaque année - soit près d’une personne hospitalisée sur deux -,avec 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’Hospitalisation privée s’est imposée comme un acteur essentiel du paysage hospitalier français.

Regroupant 1250 établissements hospitaliers privés qui emploient 110 000 salariés - personnels de soins, administratifs et techniciens - et 40 000 médecins libéraux ou salariés, l’Hospitalisation privée assure une offre de soins répartie sur l’ensemble du territoire français. Elle constitue un pilier du système de soins français.

 

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 











2 février - La FHP dénonce les mises en cause polémiques de la FHF


Communiqué de presse

Paris, le 2 février 2007

La FHP dénonce les mises en cause polémiques de la FHF
sur l'allocation des ressources de l'Assurance maladie


Dans sa Plate-Forme* de propositions pour un nouveau projet hospitalier publiée en décembre 2006, la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP) a dénoncé les incohérences qui existent dans la fixation de l’ONDAM et dans l’application de la régulation des dépenses hospitalières.

Aujourd’hui, face aux déclarations polémiques et infondées de la Fédération Hospitalière de France (FHF), la FHP s’étonne :

- d’entendre la FHF dénoncer l’augmentation d’activité du secteur privé alors que les chiffres d’activité de 2006 ne sont encore pas validés, tant pour l’hospitalisation publique que privée.

- que la FHF puisse ignorer le choix du législateur de réguler les dépenses hospitalières dans un ensemble comprenant le secteur public et le secteur privé.

- que la FHF, qui prend acte du succès croissant des cliniques auprès des Français, puisse ne pas en tenir compte dans ses propres prévisions budgétaires.

 
Enfin la FHP souligne la discrétion de la FHF sur l’augmentation des MIGAC (Missions d’Intérêt Général et d’Aide à la Contractualisation) qui lui sont quasi-entièrement dévolues, augmentation qui serait de 8% en 2007 après une augmentation de 12 % en 2006.

 
La FHP pense qu’il serait plus utile de proposer des solutions de régulation aux Tutelles, plutôt que d’alimenter de vaines polémiques destinées à éluder les vrais enjeux d’une meilleure gestion des ressources de l’Assurance Maladie.



*www.fhp.fr


Contact :  Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr


10 janvier - La FHP alerte les pouvoirs publics

Communiqué de presse

Paris, le 10 janvier 2007

La FHP alerte les pouvoirs publics sur la nécessité d'une hausse significative des tarifs des cliniques en 2007

Le quotidien Les Echos daté du 9 janvier courant annonce une probable stagnation des tarifs des cliniques en 2007, avec une hausse se situant autour de + 0,5%, taux inférieur à la seule inflation.

La FHP alerte les Pouvoirs publics sur le fait que cette hausse serait totalement insuffisante pour assurer la pérennité des établissements de santé. En effet, ceux-ci subiront en 2007 une évolution inéluctable des charges de fonctionnement, évolution chiffrée à + 3,8%.

Rappelons que cette augmentation intervient après une année 2006 particulièrement difficile marquée par deux baisses successives des tarifs ( -1 % en début d’année puis -3% au 1er octobre) et des règles nouvelles de tarification entraînant une chute sensible du chiffre d’affaires des établissements. 

Ainsi les évolutions de charges attendues sur 2007 conduiront  inévitablement à pénaliser et mettre en danger la situation des établissements si une hausse significative des tarifs n’est pas retenue par les Pouvoirs publics.

Avec 8 millions de patients accueillis chaque année soit près d’une personne hospitalisée sur deux, 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’hospitalisation privée représente 40% des établissements de santé français et  près de 100 000 lits. L’Hospitalisation privée offre aux Français des soins personnalisés de haute qualité au meilleur coût pour la collectivité. Elle est devenue un acteur essentiel du paysage hospitalier français.


Contact : Christine AUBERTON - 01.53.83.56.63 - christine.auberton@fhp.fr