En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

4 avril 2013 - Le docteur Michel Chassang

4 avril 2013 – Le docteur Michel Chassang invité des « Auditions Privées »

Le jeudi 4 avril, le Docteur Michel Chassang, Président de la conférence des Syndicats Médicaux Français (CSMF), sera l’invité des « Auditions Privées ».

Michel Chassang invité des Auditions privées de la FHP


AP Chassang web
Les enjeux de la médecine libérale vue par le président de la CSMF.
Invité des Auditions privées de la FHP jeudi 4 avril, Michel Chassang est revenu sur les « tendances lourdes » et les enjeux de la médecine libérale.

Interrogé par Jean-Loup Durousset, président de la FHP, sur l’avenant n°8 à la convention médicale, Michel Chassang a estimé que l’accord signé par les syndicats médicaux avait tout de même permis plusieurs avancées : une revalorisation à hauteur de 400 millions d’euros des tarifs médicaux et la mise en place d’un Contrat d’accès aux soins qui répond à une véritable nécessité pour les patients. Par ailleurs, les syndicats médicaux disposent, dans le cadre des commissions paritaires régionales, d’un pouvoir de blocage suffisant pour s’opposer à d’éventuelles « débordements » des caisses d’assurance maladie dans la chasse aux dépassements d’honoraires.

A plusieurs reprises, Michel Chassang a évoqué la place des complémentaires de santé dans le système de santé actuel. Il a jugé « extrêmement dangereuse » la proposition de loi « Leroux » visant à mettre en place des réseaux de soins conventionnés par les complémentaires santé. Tels que prévus, ces réseaux de soins seraient « fermés et exclusifs » et donc dommageables pour les professionnels de santé et les patients.

Le président de la CSMF a ensuite plaidé pour une montée en puissance de la médecine de ville dans l’offre de soins. Il a proposé d’accompagner ce mouvement de « retour à domicile » en encourageant financièrement la modernisation des cabinets médicaux et les regroupements entre médecins et paramédicaux. Il a appelé à la définition d’un nouveau modèle économique pour la médecine de ville.

Michel Chassang est revenu sur la polémique autour de l’université portugaise Fernando Pessoa installée dans le Sud de la France. Interrogé par Jean-Loup Durousset, également vice-président de l’Union Européenne de l'Hospitalisation Privée, Michel Chassang a reconnu que la question du numerus clausus devait s’entendre au niveau européen. Il a également convenu de l’importance d’une harmonisation européenne des formations médicales. 

Enfin, le président de la CSMF a rappelé l’importance de la délégation de tâches entre professionnels de santé. Il a appelé à « abaisser le mur de Berlin » qui sépare les formations des médecins et des paramédicaux, tout en réaffirmant le rôle prééminent du médecin.