En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

Communiqués de presse 2018

16 avril - Urgences à l'hôpital : « Le privé est à même de réduire l’engorgement ! » répond Lamine Gharbi

Communiqué de presse

Emmanuel Macron juge « insoutenable » la situation dans les urgences à l’hôpital.

« Le privé est à même de réduire l’engorgement ! » répond Lamine Gharbi, le président de la FHP (Fédération de l’hospitalisation Privée)

Paris, lundi 16 avril 2018 - Dans l'interview qu'il a donnée hier soir, le Président de la République a été interrogé sur la situation dans les services d’urgences des hôpitaux publics.

Emmanuel Macron a répondu : « Cette situation est insoutenable ! » avant d'ajouter : « La réponse à apporter, c'est une réponse de réorganisation de nos services, de nos hôpitaux, entre la médecine de ville et les hôpitaux pour éviter que tout le monde aille aux urgences. »

La FHP, par la voix de son président Lamine Gharbi, tient à préciser que le secteur privé a également un rôle à jouer dans le désengorgement des urgences publiques. 

"Mieux repartir les malades entre les services d'urgences des hôpitaux publics et ceux des hôpitaux et cliniques privés améliorerait la situation, déclare Lamine Gharbi. L'accueil dans les urgences du privé qui se fait, rappelons-le, sans dépassement d'honoraires, est à même de soulager la surcharge du public !"

Les hôpitaux et cliniques privés disposent de 124 services d’urgences répartis sur l’ensemble du territoire qui accueillent 2,6 millions de patients chaque année.


A propos de la FHP


La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,3 millions de passages dans 130 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)


Contact presse
Benjamin Azogui
Direction de la communication
01 53 83 56 56 / 06 27 20 18 49
benjamin.azogui@fhp.fr




2 mars - Les fédérations hospitalières saluent la restitution des crédits gelés en 2017 au titre de la réserve prudentielle



COMMUNIQUE DE PRESSE

Les fédérations hospitalières saluent la restitution 

des crédits gelés en 2017 au titre de la réserve prudentielle

Paris le 2 mars 2018 - La ministre de la Santé a annoncé la restitution des crédits hospitaliers mis en réserve pour 2017, au vu de l’actualisation des données 2017 qui montrent la sous-exécution de l’Objectif National des Dépenses de l’Assurance-Maladie (ONDAM).

Pour rappel, la réserve prudentielle est un mécanisme visant à « gager une partie de l’objectif des dépenses hospitalières aux fins de concourir au respect de l’ONDAM ». Ce montant a initialement vocation à être restitué aux établissements lorsque le volume des dépenses prévisionnelles est respecté.

La ministre n’avait restitué qu’une partie du gel en novembre 2017. Les établissements de santé publics et privés avaient pourtant tous sous-exécuté en 2017 leur objectif de dépense fixé par l’ONDAM. Dans ce contexte, la restitution partielle précédemment décidée était un signal négatif entamant la confiance et avait été dénoncée par toutes les fédérations hospitalières dans un communiqué commun.

Les fédérations hospitalières (FEHAP, FHF, FHP et UNICANCER) saluent la décision de la ministre, gage de sa volonté de tenir les engagements de l'Etat et qui témoigne de l’écoute accordée aux acteurs hospitaliers et de la reconnaissance par la ministre du travail accompli par les professionnels de santé pour le bien et le service de tous. Cette décision sur des crédits 2017 intervient dans un contexte particulièrement tendu suite aux arbitrages de baisse de tarifs hospitaliers pour 2018 qui préoccupent fortement les établissements.
 
  • télécharge le communiqué de presse au format Pdf

A propos de la FEHAP :

La FEHAP en chiffres, c’est plus de 4 500 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux gérés par plus de 1600 organismes gestionnaires (associations, fondations, congrégations, mutuelles, organismes de retraite complémentaire et de prévoyance), plus de 246 600 lits et places, 280 000 professionnels pour 2,5 millions de personnes accueillies chaque année (www.fehap.fr). La FEHAP est la fédération de référence du secteur Privé Non Lucratif présente, depuis 80 ans, dans tous les champs de la protection sociale.


Contact presse :
Jean-Baptiste BOUDIN-LESTIENNE
Directeur adjoint de la communication et des relations institutionnelles 
01 53 98 95 30/ 06 14 07 82 14
Jean-Baptiste.Boudin-Lestienne@fehap.fr

A propos de la Fédération hospitalière de France (FHF)

Créée en 1924, la FHF représente plus de 1 000 hôpitaux et environ 3 800 établissements médico-sociaux. Véritable « maison commune des hospitaliers », la FHF s’est construite autour de valeurs partagées : égal accès à des soins de qualité pour tous ; volonté d’innovation et d’excellence dans les soins et l’accompagnement, l’enseignement et la recherche ; continuité de la prise en charge.
La FHF réunit en son sein des hôpitaux de tailles différentes – centres hospitaliers locaux, centres hospitaliers généraux, centres hospitaliers universitaires, établissements spécialisés en santé mentale – ainsi que des Ehpad et des établissements assurant la prise en charge du handicap. Elle défend l’autonomie des établissements hospitaliers et médico-sociaux, gage d’une adaptation intelligente aux réalités du terrain.
Elle travaille à la création d’un véritable service public de santé réunissant dans chaque territoire les professionnels des secteurs sanitaires et médico-sociaux afin d’améliorer la cohérence des parcours de soins et de vie.
www.fhf.fr
Contact presse FHF : Camille TROCHERIE - 01 44 06 85 21 - c.trocherie@fhf.fr

A propos de la FHP

La Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge : 
• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,3 millions de passages dans 130 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD).

www.fhp.fr 

Contact presse : 
Benjamin AZOGUI 
Direction de la communication 
benjamin.azogui@fhp.fr 
01 53 83 56 88 / 06 27 20 18 49

A propos d’Unicancer

UNICANCER réunit l’ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) : des établissements de santé privés à but non lucratif, exclusivement dédiés aux soins, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie. UNICANCER est l’une des fédérations hospitalières représentatives de France. Créée en 1964, elle défend l’intérêt des Centres de lutte contre le cancer et gère la convention collective de leurs salariés. Au-delà de ses missions historiques de fédération hospitalière, elle a également pour objectif de faciliter le partage des compétences, des moyens et de meilleures pratiques entre les CLCC dans les domaines tels que la recherche, le médical, la stratégie hospitalière ou les achats. UNICANCER est également promoteur académique d’essais cliniques. L’ambition d’UNICANCER est de permettre aux CLCC d’innover ensemble et toujours pour leurs patients. 

UNICANCER en chiffres : 20 établissements de santé, 19 000 salariés, 2,4 milliards d’euros de recettes, plus de 500 essais cliniques actifs promus en 2016, plus de 135 000 patients hospitalisés par an. Pour plus d’informations : rapport d’activité 2016 UNICANCER et www.unicancer.fr

Contact presse :
Gwendoline Miguel > Chef de projet communication et relations presse 
01 76 64 78 00 > 07 71 54 08 65 > g-miguel@unicancer.fr


28 février- Pourquoi exclure les établissements de santé des mesures destinées à soutenir l'activité économique ?



Communiqué de presse

Pourquoi exclure les établissements de santé des mesures destinées à soutenir l'activité économique ?

Paris le 28 février 2018 – Dimanche 25 février 2018 est paru au Journal Officiel un décret (2018-130) instaurant un nouveau mécanisme juridique visant à "neutraliser" dans les tarifs des établissements de santé privés (établissements privés à but non lucratif, centres de lutte contre le cancer, hôpitaux et cliniques privés de statut commercial) les bénéfices des dispositifs d'exonération de charges qui s'y appliquent (CICE, CITS, …).

Suite à l'annulation par le Conseil d'Etat des arrêtés tarifaires de 2017 pour rupture d'égalité, le Gouvernement se trouve en effet contraint de bâtir un nouveau dispositif juridique pour reprendre aux établissements hospitaliers privés les bénéfices des allègements de charges jugés par ailleurs nécessaires pour l’ensemble des entreprises.

La situation économique des établissements de santé serait-elle si bonne que l'on puisse les priver des réductions de charges consenties à toutes les autres entreprises ? Au vu du nombre important d'établissements en déficit, des restructurations et des investissements nécessaires, des baisses successives des tarifs hospitaliers et des tensions sociales fortes du secteur, toute surcharge financière a un impact délétère.

Nous (FEHAP, FHP et UNICANCER) demandons par conséquent au Gouvernement de la cohérence : notre activité mérite, au même titre que celles des autres acteurs sanitaires et économiques, d’être encouragée et soutenue. D'autant plus que les tensions économiques et sociales dans nos établissements sont fortes et menacent quotidiennement notre présence dans les territoires.

L'action du Gouvernement serait cohérente en mettant un terme au principe de privation appliqué aujourd'hui aux établissements de santé privés. Nous attendons que les ressources et exonérations de charges dont bénéficient les acteurs économiques soient également garanties et préservées pour les acteurs hospitaliers privés.

  • Télécharger le communiqué de presse au format Pdf

A propos de la FEHAP :
La FEHAP en chiffres, c’est plus de 4 500 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux gérés par plus de 1600 organismes gestionnaires (associations, fondations, congrégations, mutuelles, organismes de retraite complémentaire et de prévoyance), plus de 246 600 lits et places, 280 000 professionnels pour 2,5 millions de personnes accueillies chaque année (www.fehap.fr). La FEHAP est la fédération de référence du secteur Privé Non Lucratif présente, depuis 80 ans, dans tous les champs de la protection sociale.

Contact presse :
Nina Plantin
Chargée de relations publiques
01 53 98 95 44 / 06 86 12 34 21
nina.plantin@fehap.fr

A propos de la FHP
La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,3 millions de passages dans 130 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD).

Contact presse :
Benjamin AZOGUI
Direction de la Communication
benjamin.azogui@fhp.fr
01 53 83 56 88 / 06 27 20 18 49

A propos d’Unicancer
UNICANCER réunit l’ensemble des Centres de lutte contre le cancer (CLCC) : des établissements de santé privés à but non lucratif, exclusivement dédiés aux soins, à la recherche et à l’enseignement en cancérologie. UNICANCER est l’une des fédérations hospitalières représentatives de France. Créée en 1964, elle défend l’intérêt des Centres de lutte contre le cancer et gère la convention collective de leurs salariés. Au-delà de ses missions historiques de fédération hospitalière, elle a également pour objectif de faciliter le partage des compétences, des moyens et de meilleures pratiques entre les CLCC dans les domaines tels que la recherche, le médical, la stratégie hospitalière ou les achats. UNICANCER est également promoteur académique d’essais cliniques. L’ambition d’UNICANCER est de permettre aux CLCC d’innover ensemble et toujours pour leurs patients.

UNICANCER en chiffres : 20 établissements de santé, 19 000 salariés, 2,4 milliards d’euros de recettes, plus de 500 essais cliniques actifs promus en 2016, plus de 135 000 patients hospitalisés par an. Pour plus d’informations : rapport d’activité 2016 UNICANCER et www.unicancer.fr

Contact presse :
Gwendoline Miguel > Chef de projet communication et relations presse
01 76 64 78 00 > 07 71 54 08 65 > g-miguel@unicancer.fr



2 février - La FHP salue les annonces d’Agnès Buzyn pour le secteur de la psychiatrie

Communiqué de presse

La FHP salue les annonces d’Agnès Buzyn pour le secteur de la psychiatrie

Paris, le 2 février 2018 – La FHP et sa branche psychiatrie salue publiquement les différentes mesures annoncées par Agnès Buzyn le 26 janvier dernier lors du congrès de l’Encéphale.

La FHP se réjouit de la tonalité générale du discours de la ministre qui appelle à déstigmatiser le secteur psychiatrique et reconnaît son importance dans le système de santé.

« Les cliniques psychiatriques et les professionnels qui y exercent attendaient des signaux forts des pouvoirs publics. Les enjeux sont suffisamment importants pour faire de la psychiatrie une priorité des politiques de santé. Nous nous réjouissons de ces premières annonces que nous suivrons avec attention » a affirmé le Dr Olivier Drevon président de la branche psychiatrie de la FHP.

Sur l’ensemble des mesures, les cliniques psychiatriques reconnaissent l’effort affiché par la Ministre : priorité accordée au repérage précoce des pathologies mentales, renforcement de la formation des médecins généralistes et des pédopsychiatres pour lequel les cliniques psychiatriques apportent un soutien actif, priorisation de la psychiatrie dans les programmes de recherche…

En matière de qualité, les cliniques psychiatriques sont favorables au développement d’indicateurs et de bonnes pratiques. Depuis plusieurs années, le secteur hospitalier privé appelle à la mise en place de ces référentiels. La FHP et sa branche psychiatrie s’engageront pleinement dans les travaux menés par la Haute Autorité de santé (HAS).

« En psychiatrie comme dans les autres secteurs, il faut faire évoluer le modèle de financement pour intégrer la qualité et la pertinence des soins. Les évolutions du modèle de financement de la psychiatrie proposées par la ministre vont dans le bon sens » a affirmé Lamine Gharbi, président de la FHP. La branche psychiatrie de la FHP a lancé en début d’année un travail avec le cabinet KPMG afin de contribuer aux réflexions sur l’évolution du modèle de financements de nos établissements.

Pour la campagne tarifaire 2018, la FHP sera attentive à ce que l’augmentation des besoins de la population soient bien pris en compte. En 5 ans, les cliniques psychiatriques ont connu une baisse de 8,3 % de leurs tarifs et n’ont obtenu aucun financement supplémentaire pour tenir compte des créations de structures, entrainant de plus fortes baisses tarifaires pour l’ensemble des établissements. « En cohérence avec les priorités annoncées, nous attendons que la volonté de la Ministre de préserver les moyens de la psychiatrie soient suivis d’actes pour l’ensemble des acteurs de la psychiatrie » a rappelé Lamine Gharbi.

Par ailleurs, les consultations des psychiatres et des pédopsychiatres ont connu la plus faible évolution dans la nouvelle convention médicale, pesant sur l’attractivité de cette spécialité pour laquelle les tensions démographiques s’accentuent. « Nous allons vers une pénurie de psychiatres sur de nombreux territoires » a alerté le Dr Olivier Drevon.

La FHP entend participer activement à ces travaux et au futur comité stratégique de psychiatrie pour faire en sorte que cette parole soit suivie d’actions concrètes pour les acteurs de la psychiatrie et de la santé mentale, pour les patients et leurs familles.

A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,3 millions de passages dans 130 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)


Contact presse : Benjamin Azogui
Direction de la communication
01 53 83 56 56 / 06 27 20 18 49
benjamin.azogui@fhp.fr