En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

31 mars 2011 - Jean de Kervasdoué

Audition Privées

Les grands enjeux de santé publique et du monde hospitalier


Jean de Kervasdoué, économiste de la santé et ancien directeur des hôpitaux était l’invité jeudi 31 mars 2011 des Auditions privées, le cycle de conférences mis en place par la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) et organisé par Décision Santé.

Au cours de cette conférence, les Dr Pascal Maurel et Guy Noussenbaum de Décision Santé, Annie Chicoye économiste et Philippe Burnel Délégué général de la FHP ont interrogé Jean de Kervasdoué sur les grands enjeux de santé publique et du monde hospitalier.  

En préambule, Jean de Kervasdoué a commenté la catastrophe nucléaire de Fukushima et a réaffirmé son opposition au principe de précaution, reprenant les arguments développés dans son dernier ouvrage « La peur est au dessus de nos moyens: pour en finir avec le principe de précaution ». Malgré la catastrophe nucléaire japonaise, il a rappelé sa confiance dans le nucléaire civil qui reste selon lui la moins dangereuse pour la santé des sources d’énergies disponibles. Et de citer l’exemple du charbon qui fait aujourd’hui beaucoup plus de morts dans le monde et dont la consommation est en nette augmentation.

Concernant le système de soins, l’ancien directeur des hôpitaux estime que la loi HPST n’a pas suffisamment modernisé l’hôpital. Il relève qu’au moment où la loi Pécresse accordait plus d’autonomie aux universités, la loi Bachelot renforçait la mainmise de l’Etat au sein de l’hôpital. Confirmant les préoccupations de la FHP, Jean de Kervasdoué a rappelé l’extraordinaire gravité du déficit public. Selon lui, le débat présidentiel de 2012 ne portera pas sur la réforme du système hospitalier,  mais la situation financière du pays imposera au prochain président de la République des mesures d’économies structurelles dans le domaine de la santé.

Lire le billet de Jean-Loup Durousset

Voir la vidéo de l'Audition privée de Jean de Kervasdoué