En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

22 novembre - Conférence de Jacques Attali

share share
print


 
Communiqué de presse
        
Direction de la Communication    

Circulaire Ref :  101- 2010

Conférence de Jacques Attali aux 10èmes Rencontres de la FHP

« Le système de santé français aujourd’hui et demain »

Paris le 22 novembre 2010. Dans le cadre des 10èmes Rencontres de la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) qui se sont déroulées les 18 et 19 novembre 2010 au CNIT à la Défense, Jacques Attali, écrivain, économiste et Président de PlaNet Finance, a tenu une conférence ayant pour thème « le système de santé français aujourd’hui et demain ».

Les dépenses de santé, un bienfait économique et social

En commençant son allocution, Jacques Attali a tenu à récuser l’idée reçue selon laquelle les questions de santé devraient être prioritairement analysées sous l’angle de la maîtrise des dépenses. Dès lors, selon lui, que ces dépenses produisent un accroissement du bien-être collectif sous forme d’accroissement de l’espérance de vie ou de la durée de vie en bonne santé, il n’y a pas lieu de s’inquiéter davantage de leur augmentation que de celles relatives à d’autres dépenses publiques ou privées. De plus, notre système de santé représente un secteur économique majeur, source d’emploi, de croissance et de progrès technique. Jacques Attali a encouragé tous les professionnels de santé à défendre cette approche positive, volontaire mais aussi humaniste.

Des défis à relever

Si le système de santé s’est montré efficace, Jacques Attali a toutefois désigné un certain nombre de défaillances auxquelles il doit faire face : prévention insuffisante, démographie médicale déséquilibrée, réforme de l’hôpital inachevée, tarifs inadaptés. Dans ce contexte, l’Etat doit trouver sa juste place, entre harmonisation européenne par le haut, responsabilisation des échelons locaux et mise en œuvre d’une véritable politique industrielle publique de la santé. L’équité doit enfin demeurer au cœur du système, l’instauration d’un « bouclier sanitaire » pouvant, selon M Attali, permettre de maintenir le financement collectif des dépenses de santé tout en laissant un reste à charge modéré, ce dernier pouvant le cas échéant être modulé en fonction du niveau de revenu..

La transparence tarifaire préalable à toute réforme efficace

Jacques Attali a ensuite insisté sur la nécessité d’une concurrence loyale entre les secteurs hospitaliers publics et privés, condition indispensable à l’existence d’une vraie complémentarité. La transparence des comptes apparaît donc comme le corollaire de cette exigence, et il a souhaité, à propos des tarifs « la vérité sur les prix, préalable indispensable à tout débat sérieux ».

A propos de la FHP

En France, la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) regroupe l'essentiel du secteur privé, soit quelque 1200 cliniques et hôpitaux privés, qui assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients, sans aucune distinction économique et sociale.

Près de 200.000 personnes travaillent dans les établissements de ce secteur d’activité, dont 140.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) et 40.000 médecins. Ils assurent et prennent en charge:

  • 60% des interventions chirurgicales et 75% de la chirurgie ambulatoire en France
  • une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 134 services d’urgence
  • un accouchement sur trois
  • 20% des hospitalisations psychiatriques
  • 30% des soins de suite et de réadaptation


Contacts presse

FHP
Christine Auberton
Tél : 01 53 83 56 63  
christine.auberton@fhp.fr 
  FD
Emmanuelle Flobert/Guillaume Granier
Tél : 01 47 03 68 10
emmanuelle.flobert@fd.com/guillaume.granier@fd.com