En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

30 juin - Face à la crise de la Sécu, la FHP appelle à une nouvelle mobilisation

share share
print


 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
            

Le 30 juin 2010 

 Face à la crise de la Sécu, la FHP appelle à une nouvelle mobilisation pour un Tarif Unique entre établissements publics et privés

 

  • Un an après sa première campagne sur le Tarif Unique, la FHP lance une nouvelle campagne de communication pour alerter l’opinion quant à l’urgence d’accélérer l’harmonisation des tarifs entre les hôpitaux publics et les cliniques et hôpitaux privés.
  • La généralisation du Tarif Unique sur l’ensemble des spécialités, qui permettrait d’économiser près de 15 milliards d’euros par an, redonnerait des marges de manœuvres considérables à l’Assurance Maladie.

Dans un contexte de crise aigüe des finances publiques et d’un déficit pour 2010 des comptes de la Sécurité Sociale qui devrait atteindre près de 27 milliards d’euros, la FHP demande l’accélération de la mise en œuvre d’un Tarif Unique entre les établissements publics et privés.

Il y a un an, la FHP lançait déjà un premier appel à la mobilisation par le biais d’une vaste campagne intitulée « Osons le tarif unique ». Dans ce cadre, la FHP proposait une première liste de 50 actes médicaux et prises en charge, pour lesquels l’harmonisation des tarifs aurait entraîné une économie annuelle de près de 1,4 milliard d’euros.

Si une première harmonisation des tarifs de 35 GHS a été réalisée lors du PLFSS 2010, leur nombre limité n’a toutefois pas permis de générer des économies significatives pour l’Assurance Maladie.

Aujourd’hui, alors que le gouvernement cherche à résorber d’urgence les déficits publics, la pérennité d’un secteur hospitalier accessible et efficace implique plus que jamais de trouver de nouvelles marges de manœuvre budgétaires. Dans ce contexte, la FHP estime indispensable d’accélérer la mise en œuvre du Tarif unique. C’est pour relayer cette conviction auprès des pouvoirs publics et de l’opinion que la Fédération a décidé de lancer une nouvelle campagne de communication intitulée « Mission : sauver la Sécu ». Présentant le Tarif Unique comme « le juste prix pour les hôpitaux privés ou publics », cette campagne est diffusée du 30 juin au 6 juillet 2010 dans la presse nationale et par affichage dans Paris.

Des tarifs en moyenne 27% moins élevés dans le privé que dans le public

En moyenne, les tarifs payés aux cliniques et hôpitaux privés par la Sécurité sociale sont inférieurs de 27% à ceux des établissements publics. Si un tarif unique était mis en place pour l’ensemble des prestations hospitalières (médecine, chirurgie, obstétrique, soins de suite et réadaptation, psychiatrie), ce sont 15 milliards d’euros qui pourraient être ainsi économisés chaque année.

Ainsi, un séjour de 3 semaines pour le traitement d’une dépression majeure coûte à la Sécurité sociale 7030 € à l’hôpital public et seulement 4210 € dans une clinique. De même, un séjour d’un mois en soins de suite polyvalents coûte à la Sécurité sociale 7290 € à l’hôpital public et seulement 4500 € dans une clinique. Enfin, une prothèse de hanche pour traumatismes récents coûte à la Sécurité sociale 6881 € à l’hôpital public et seulement  5436 € dans une clinique.

« En amont de la rentrée parlementaire et des discussions sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale, la FHP a tenu à sensibiliser l’opinion et les Parlementaires à l’urgence de la situation dans le secteur hospitalier. Les défis qui attendent les établissements publics comme privés dans les années à venir sont considérables. Pour être au rendez-vous de la santé des Français,  il est indispensable de rechercher toutes les solutions envisageables, sans tabou au regard des déficits publics. C’est dans cet esprit que la FHP demande de manière urgente la généralisation du Tarif Unique, qui permettrait de dégager des moyens nouveaux et significatifs pour l’Assurance Maladie  » souligne Jean-Loup Durousset, président de la FHP.

A propos de la FHP

En France, la Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) regroupe l'essentiel du secteur privé, soit quelque 1100 cliniques et hôpitaux privés, qui assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients, sans aucune distinction économique et sociale.

Près de 200.000 personnes travaillent dans les établissements de ce secteur d’activité, dont 140.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) et 40.000 médecins. Ils assurent et prennent en charge:

  • 60% des interventions chirurgicales et 75% de la chirurgie ambulatoire en France
  • une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 134 services d’urgence
  • un accouchement sur trois
  • 20% des hospitalisations psychiatriques
  • 30% des soins de suite et de réadaptation

 

Contacts presse :

FHP                                                                 FD

Christine Auberton                                       Florence de Montmarin/Guillaume Granier

Tél : 01 53 83 56 63                                                Tél : 01 47 03 68 10 

christine.auberton@fhp.fr                                 florence.demontmarin@fd.com
                                                                     guillaume.granier@fd.com