En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

11 juin - La FHP réaffirme son rôle dans la prise en charge des urgences

share share
print


Communiqué de presse



 Paris, 11 juin 2008

 

 

 la fhp reaffirme son role dans la prise en charge des urgences

 

 

 

Avec 120 structures d’urgence autorisées à ce jour, soumises aux mêmes obligations et réglementations que toutes les autres structures d’urgence du territoire, la FHP rappelle la place détenue par l’hospitalisation privée dans la prise en charge des patients en situation d’urgence.

 
La qualité des structures privées est reconnue. Leur activité comparable en terme de gravité aux autres structures d’urgence. Tous les patients y sont accueillis, soit 1,8 million de passages enregistrés sur l’année 2006 (source DRESS).

 
En conséquence, la FHP ne peut que dénoncer les déclarations récentes diffamatoires de Marc GIROUD, président du SAMU de France, proférées à l’encontre des services d’urgence de l’hospitalisation privée et des médecins y exerçant. Alors que le gouvernement a annoncé une plus grande participation à venir des établissements privés aux missions de service public, doit-on penser que quelques uns dénigrent les services des établissements privés à de seules fins polémiques ?

 
Au nom de la défense des professionnels de ses services d’urgence, la FHP se réserve la possibilité d’y donner des suites judiciaires.

 
De surcroît, la FHP réaffirme son attachement à pouvoir davantage s’investir dans les missions de service public. Elle rappelle que si elle a obtenu l’autorisation des ARH pour 120 services d’urgence, le nombre de dossiers déposés par les établissements de santé privés auprès des agences a quant à lui été largement supérieur.

 
Enfin, la FHP s’étonne d’avoir été oubliée dans la proposition de composition du futur Conseil national de l’urgence et de la permanence des soins. Elle compte sur les services du ministère de la santé pour corriger cette erreur regrettable.

 


Contact : Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63  christine.auberton@fhp.fr