En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

27 février - La FHP s'insurge contre les décisions tarifaires

share share
print


Communiqué de presse


 

LA FHP S’INSURGE CONTRE LES DECISIONS TARIFAIRES

 

IRREALISTES, IRRATIONNELLES ET INEQUITABLES DU GOUVERNEMENT

 

 

 Paris, 27 février 2008 

 
Le ministère de la santé vient de faire connaître les taux d’augmentation des tarifs des cliniques et hôpitaux privés pour l’année 2008 : 0,5% pour les activités de MCO, 1% pour les SSR et 1,7% pour la psychiatrie.

La FHP condamne fermement l’irréalisme et l’irrationalité de ces taux, inférieurs pour la troisième année consécutive au taux d’inflation. Ces taux mettent directement en péril la pérennité des établissements privés, alors même que leur existence permet de délivrer aux patients des soins de qualité à un coût inférieur de 40% à celui des hôpitaux publics.

La FHP dénonce en outre le caractère inéquitable de ces décisions. Après s’être affranchi, à l’occasion de la LFSS 2008, de l’obligation de convergence des tarifs publics et privés à hauteur de 50% en 2008, le gouvernement accroît les inégalités de ressources entre les deux secteurs en allouant plus de 300 Millions d’euros de crédits supplémentaires aux seuls établissements publics au titre des MIGAC. Au sein d’un ONDAM en progression de 2,8%, celles-ci augmentent de plus de 6%, allant ainsi à l’encontre de l’affichage théorique du passage à une T2A à 100%.

Leur utilisation annoncée pour le financement des plans de retour à l’équilibre des établissements publics ne peut manquer d’indigner alors que l’IGAS dans un rapport récent a montré leur totale inefficacité. En augmentant encore les crédits destinés à subventionner les établissements publics, le gouvernement contribue à entretenir une culture du déficit qu’il dit pourtant vouloir combattre.

Compte tenu de la gravité de la situation, la FHP va poursuivre et amplifier sa mobilisation. Elle appelle solennellement les pouvoirs publics à entendre la demande des établissements de santé privés, d’un traitement plus équitable et d’une allocation des ressources plus respectueuse de l’effort contributif des Français.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr