En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

12 février - Tarifs 2008 : la FHP exprime son mécontentement et se mobilise

share share
print


Communiqué de presse




 

TARIFS 2008 : La FHP exprime son mécontentement et se mobilise

 

Paris, le 12 février 2008

 
Alors que le gouvernement s’apprête à fixer l’augmentation des tarifs hospitaliers pour 2008, les dernières indications s’établissent à un taux allant de 0,4% à 1,7 % selon les spécialités (0,4% pour les activités MCO ; 1% pour les SSR ; 1,7% pour la psychiatrie). Le Président de la FHP Jean-Loup Durousset a appelé, lors d’une conférence de presse qui s’est tenue ce matin, à une juste reconnaissance du rôle et de l’activité de l’hospitalisation privée et dénoncé l’injustice et l’iniquité dont l’hospitalisation privée fait l’objet.

 
S’agissant des MIGAC (Missions d’Intérêt Général et d’Aide à la Contractualisation), la FHP a souligné la répartition inéquitable entre les secteurs hospitaliers. Les crédits sont en outre en forte progression (+6% pour 2008 alors que dans le même temps l’Ondam affiche un  taux de +3,2%). Le décalage d’allocation de ressources entre les secteurs privé et public se chiffre ainsi d’emblée en début de campagne tarifaire à 1% en faveur du secteur public alors même que les écarts de tarifs entre les deux secteurs justifieraient un effort inverse.

 
Le plan Hôpital 2012 constitue un deuxième point de mécontentement de la profession. Les informations en provenance des régions montrent que les établissements privés risquent d’être généralement exclus du bénéfice des aides. L’exemple du Pas-de-Calais est à ce titre illustrant (uniquement 5 projets immobiliers du secteur public retenus alors que 49 dossiers du secteur privés ont été déposés).

 
De surcroît, la FHP a souligné l’absence d’efficience des ressources allouées aux Hôpitaux. Les 19 Hôpitaux contrôlés par l’IGAS dont un grand quotidien national a récemment publié la liste en sont une illustration criante.

 
Ces agissements conduisent à entretenir une véritable « culture du déficit » qui recule la réalisation de la convergence entre secteurs et est dommageable à l’ensemble du système français de financement de la protection sociale.

 
Les demandes de la FHP sont claires et légitimes :

  • une hausse des tarifs pour l’année 2008 suffisante pour couvrir l’évolution des charges et assurer la pérennité des cliniques privés,
  • une maîtrise du taux d’évolution des MIGAC avec une plus grande équité de répartition des ressources,
  • le juste accès de l’Hospitalisation privée au plan Hôpital 2012 en lui attribuant  une part à hauteur du niveau d’activité qu’elle représente dans le paysage sanitaire hospitalier français.

 
Pour se faire entendre la FHP et l’ensemble des régions de France s’engagent dans une forte mobilisation.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr

 

PJ : Aides-visuelles