En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

10 avril - La FHP appelle à une lecture objective des Comptes de la Sécurité sociale

share share
print

Communiqué de presse

commission des comptes de la securite sociale : la FHP appelle a une lecture objective des chiffres 2006

Paris, le 10 avril 2007

La Commission des Comptes de la Sécurité Sociale (CCSS) vient de rendre public les résultats provisoires des comptes du régime général de sécurité sociale pour 2006. Ceux-ci font apparaître un dépassement de l’ONDAM supérieur aux prévisions élaborées lors de la construction de l’ONDAM 2007.

Tout en soulignant le ralentissement du rythme d’évolution de tous les secteurs (ville et hôpital), la CCSS indique que celui-ci aura été insuffisant pour permettre le respect de l’objectif 2006.

 

Au-delà de ces constats factuels, les interprétations pour le moins hâtives de la FHF, visant à rendre les cliniques responsables de ce dépassement, conduisent la FHP à apporter les précisions suivantes :

 

·       Les documents communiqués par la CCSS ne permettent pas en l’état de chiffrer les évolutions des différentes composantes du secteur hospitalier, 

 

·       Les données statistiques brutes qui servent de support aux commentaires de la CCSS concernent un champ plus large que les seules cliniques. Leur interprétation requiert des retraitements qui n’ont pas été réalisés à ce stade,

·       Les données dont disposent la FHP suggèrent enfin que, s’agissant des seules cliniques privées, les dépenses en rythme annuel ont évolué à un rythme compatible avec l’objectif.

 

La FHP invite à sortir d’un raisonnement purement comptable fondé sur le seul constat de l’évolution des facturations à l’assurance maladie pour adopter un raisonnement économique, prenant notamment en compte l’évolution comparée des ressources et de l’activité respectives des secteurs hospitaliers.

 

En effet, sauf à remettre en cause la liberté de choix des patients, l’évolution des dépenses ne fait que refléter l’évolution de l’activité des établissements. A ce titre, il convient de rappeler, qu’au cours des années récentes, l’augmentation de l’activité des cliniques n’a fait que rendre compte du choix effectif d’un nombre croissant de patients à faire confiance aux établissements de santé privés.

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr