En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

9 février - 1ers états généraux des infections nosocomiales

share share
print
Communiqué de presse

Paris, le 9 février 2007


1er Etats Généraux des Infections Nosocomiales :
la FHP annonce son expérimentation de pilotage de la qualité des soins par les résultats


               A l’occasion des 1ers Etats Généraux des maladies nosocomiales qui se sont tenus les 8 et 9 février à                    Paris, le Président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée (FHP), le Dr R.K. Danis, a annoncé                            l’engagement d’une expérimentation dans les cliniques privées portant sur la mise en place d’indicateurs                de résultats pour lutter contre ces risques infectieux.

 

Evaluer pour évoluer est un objectif poursuivi par la FHP pour laquelle la qualité des soins a toujours été une préoccupation majeure. Icalin a constitué une première approche indispensable en matière de qualité. La publication d’indicateurs de moyens, source d’émulation, a assurément fait progresser la notion de qualité dans le public et chez les professionnels.

 

Mais il ne faut pas s’arrêter aux indicateurs de moyens. Ils ne peuvent suffire, car le risque d’empiler des obligations sans être sûr que leur utilité soit mesurable est réel.

 

Ce constat a conduit la FHP avec l’appui du Bureau de l’Assurance Qualité et de l’Information Médico-Economique de l’Hospitalisation privée (Baqimehp) à s’attacher à pouvoir disposer de véritables indicateurs de résultats avec le double but de permettre :

-          aux établissements de comparer leurs taux d’infections nosocomiales pour des pathologies équivalentes,  

-            aux patients et au public de disposer d’informations leur fournissant un véritable éclairage sur la sécurité des soins.

 

La FHP a ainsi engagé la mise en place pour ses adhérents d’un tableau de bord des taux d’infections nosocomiales par pathologie reposant sur une logique de résultats. 

 

« En matière d’infections nosocomiales, la publication des résultats pour des pathologies comparables est le moyen le plus clair pour évaluer la qualité des soins dans les établissements de santé » a déclaré le Dr R.K. Danis.

 

 

 

Avec 8 millions de patients accueillis chaque année - soit près d’une personne hospitalisée sur deux -,avec 60 % des interventions chirurgicales réalisées dans ses cliniques, 40% des traitements anticancéreux, un accouchement sur trois, la prise en charge de 120 000 patients souffrant d’une maladie mentale et de 200 000 patients en soins de suite et réadaptation, l’Hospitalisation privée s’est imposée comme un acteur essentiel du paysage hospitalier français.

Regroupant 1250 établissements hospitaliers privés qui emploient 110 000 salariés - personnels de soins, administratifs et techniciens - et 40 000 médecins libéraux ou salariés, l’Hospitalisation privée assure une offre de soins répartie sur l’ensemble du territoire français. Elle constitue un pilier du système de soins français.

 

 

Contact :   Christine Auberton - tél : 01 53 83 56 63 - christine.auberton@fhp.fr