En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

7 juillet - Canicule 2006

share share
print

Communiqué de presse

7 juillet 2006

KEN DANIS, PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION DE L’HOSPITALISATION
PRIVÉE, CONFIRME QUE CETTE ANNÉE ENCORE LES CLINIQUES PRIVÉES
METTRONT À DISPOSITION SOUS 8 HEURES, EN CAS DE DÉCLENCHEMENT
DU PLAN CANICULE, AU MOINS 8 000 PLACES D’ACCUEIL DANS LES
CLINIQUES PRIVÉES




Ken DANIS renouvelle cette année encore l’engagement de l’hospitalisation privée d’ouvrir
exceptionnellement 8 000 places d’accueil dans l’ensemble des cliniques privées, afin de recevoir, dans un délai de 8 heures après son déclenchement par les autorités publiques, les personnes souffrant d’un éventuel épisode caniculaire durant l’été 2006.

Durant la période estivale, l’ensemble des 1 300 cliniques affiliées à la Fédération de l’Hospitalisation
Privée (MCO, SSR et Psychiatriques) s’organiseront de nouveau à travers toute la France pour la mise en place du plan canicule, afin d’être en mesure de prendre en charge chacune jusqu’à 10 personnes « à risque » et en difficulté en période de canicule.

L’annonce de la mise en place de ces capacités d’accueil supplémentaires se traduira également par
une mobilisation des équipes médicales de ces établissements, au service des personnes particulièrement vulnérables en été (suivi personnalisé dans des lieux rafraîchis notamment). Dans chaque établissement, un responsable dédié prendra en charge l’organisation de ces capacités d’accueil exceptionnelles.

A l’occasion de cette annonce, la Fédération de l’Hospitalisation Privée rappelle que les cliniques
privées disposent de 120 services d’urgences répartis sur tout le territoire, ouverts 24H/24 et accessibles à tous.
L’ensemble de ces services d’urgences des cliniques privées sont eux aussi pleinement mobilisés durant l’été pour accueillir les personnes souffrant particulièrement de la chaleur et assurer un rôle de régulation dans l’organisation du plan canicule dans les établissements hospitaliers privés.

« Les cliniques privées françaises accueillent aujourd’hui chaque année près de la moitié des Français pris en charge dans des établissements hospitaliers. En 2003, nos établissements avaient notamment démontré leur capacité à prendre en charge les patients victimes de la canicule. Au regard de cette expérience et de la place acquise par l’hospitalisation privée dans le système de soins, il était légitime que nous renouvelions le dispositif mis en place durant l’été 2005 », a déclaré Ken DANIS.