En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

20 janvier - Cérémonie des Voeux de la FHP

share share
print


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 20 janvier 2012

Cérémonie des Vœux de la FHP :

La FHP et les syndicats de spécialités 
expriment leurs attentes devant Nora Berra qui rappelle 
la place de l’Hospitalisation privée dans le système de soins



Paris, le 20 janvier 2012 - Après un quinquennat marqué par « des espoirs et des désillusions », le président de la FHP Jean-Loup Durousset et les présidents de spécialités, le Dr Olivier Drevon (Psychiatrie), le Dr Gabriel Bossy (SSR) et Lamine Gharbi (MCO) ont exprimé à la Secrétaire d’État à la Santé leurs attentes et leurs propositions pour les prochaines années. Nora Berra a rappelé la place des cliniques et hôpitaux privés dans le système de santé.


La loi HPST : des avancées et beaucoup de reculs

Les présidents de la FHP et des syndicats de spécialité ont rappelé que le vote en 2009 de la loi Hôpital Patient Santé Territoire a représenté sur le principe un grand pas en avant pour tout le secteur hospitalier et pour les Français. Tous ont souligné les difficultés rencontrées sur le chemin de l’application de la loi, voire les reculs, dommageables au pays entier. 
2012 est une année particulière, sur fond de crise et d’élection présidentielle, au cours de laquelle il va falloir redoubler de maîtrise budgétaire. « Ces cinq dernières années ont été celles de l’espoir et de la désillusion, marquées par trois moments qui nous semblaient responsables et fondateurs: la convergence, les missions de service public, le secteur optionnel » a indiqué Jean-Loup Durousset, président de la FHP. «Aujourd’hui, nous souhaitons mener une réflexion sur les bases qui devraient fonder le système tarifaire de l’hospitalisation en incluant les assurances complémentaires au dialogue et en contractualisant. »

2012, année du Plan de santé mentale et psychiatrique

Le Dr Olivier Drevon, vice-président de la FHP et président de l’Union Nationale des Cliniques Psychiatriques (UNCPSY) déplore l’immobilisme des pouvoirs publics: «Le rapport de la Cour des comptes du Plan santé mentale est l’illustration concrète d’un réel déséquilibre : faute de données, les 9 milliards d’euros affectés à l’hôpital psychiatrique public échappent à tout contrôle, tandis que les comptes des cliniques psychiatriques privées permettent une totale transparence. L’explication réside dans un mode de financement différencié. » S’adressant à la Secrétaire d’État à la Santé, le docteur Drevon a déclaré : « En ce début d’année, notre secteur a besoin de signes positifs. Nous vous proposons de créer le point IPA (indice psychiatrique d’activité) pour apporter de la transparence et permettre un vrai contrôle ». Il a annonce que l’Uncpsy allait réagir au projet de plan de santé mentale et de psychiatrie qui sera présenté le 26 janvier.

En SSR : le report de la T2A déploré

Dans le secteur des Soins de Suite et de Réadaptation, les inquiétudes grandissent. «2012 commence pour les SSR par une grande déception : le report à 2013 de l’application d’une T2A égalitaire » déplore le docteur Gabriel Bossy, président de la FHP-SSR. Pour les visites de conformité qui viendront confirmer les demandes d'autorisation d'activité déposées il y a quelques mois par les gestionnaires d'établissements, « il y a autant de règles de conformité que de régions. Un cadrage national serait rassurant pour tous, médecins, directeurs d’établissements, personnel soignant. » Par ailleurs, ces visites se feront sans T2A, privant les gestionnaires de SSR de toute visibilité économique. 

La FHP-MCO formule « 5 vœux, 5 demandes, 5 mots »  


Lamine Gharbi, président de la FHP-MCO, a adressé à la Secrétaire d’État « 5 vœux, 5 demandes, 5 mots : tarif, qualité, souplesse, concurrence, équité ». Une adresse accompagnée de propositions concrètes : « Requalifier les MIGAC sous forme tarifaire, développer une politique de financement de la qualité, lever les contraintes réglementaires de fonctionnement applicables aux établissements de santé, favoriser une véritable concurrence comme dispositif d’émulation des acteurs, y compris sur les missions de service public, et veiller rigoureusement à l’application sur le terrain des dispositions prévues, notamment dans les circulaires de campagne tarifaire. »

Tarifs hospitaliers 2012 : l’incertitude


Nora Berra a tenu à rappeler la place de l’Hospitalisation privée dans le système de santé, et sa « compatibilité » avec le secteur public : « Vous lui apportez une alternative, vous le stimulez, vous le complétez avec une certaine émulation ». Un message qui a été bien reçu par les responsables des 1 100 cliniques et hôpitaux privés de France.

S’agissant de la permanence des soins, Nora Berra a insisté sur sa demande expresse faite aux ARS d’une réorganisation transparente des attributions entre établissements publics et privés, avant de conclure : « l’œuvre du secteur hospitalier privé est à la fois sociale et libérale, ce n’est pas antinomique. »

Sur les tarifs la Secrétaire d’État a indiqué que les arbitrages n’étaient pas encore rendus et insisté sur « la préservation des tarifs » en raison des contraintes qui pèsent sur l’ONDAM. La FHP va rester très vigilante.

A propos de la FHP


1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients. 147 500 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 40 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
  • 55 % des interventions chirurgicales et près de 70% de la chirurgie ambulatoire en France
  • Près d’une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 130 services d’urgences
  • Un accouchement sur quatre
  • Près de 20%  des hospitalisations psychiatriques
  • Un tiers des soins de suite et de réadaptation

Contacts :

Agence Comfluence pour la FHP
Vianney LE PARQUIC
ld : 01 40 07 34 22
vianney.leparquic@comfluence.fr

Directrice de la communication FHP
Christine AUBERTON
Id : 01 53 83 56 63
Mob : 07 86 40 57 05
christine.auberton@fhp.
fr