En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

13 novembre 2012 - Cliniques et hôpitaux privés : un secteur entier en état d’alerte

share share
print



COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 13 novembre 2012


COMMUNIQUE DE PRESSE

Cliniques et hôpitaux privés :
un secteur entier en état d’alerte

Le doute s’installe sur la réalité des intentions du gouvernement vis à vis du secteur sanitaire privé


Alors que le mouvement de cessation d’activité des praticiens libéraux a été fortement suivi, la Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) s’interroge à la veille de la manifestation du 14 novembre.

« Sur les dernières semaines, et malgré la volonté de la profession de l’Hospitalisation privée d’être dans une démarche constructive et de dialogue avec les pouvoirs publics, plusieurs alertes sont venues nourrir de grandes inquiétudes pour l’avenir de notre profession » déclare Jean-Loup DUROUSSET, président de la FHP :

  • L’annonce d’un gel des tarifs par la ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, lors de son audition à l’Assemblée nationale sur le PLFSS le 16 octobre,
  • Puis l’introduction, en séance, lors de l’examen du PLFSS 2013 à l’Assemblée nationale, d’une disposition visant à créer des coefficients minorateurs des tarifs hospitaliers (article 47 bis), sans aucune concertation préalable, ni explications complémentaires pourtant annoncées,
  • La fermeture hautement symbolique de la clinique de La Roseraie (Paray Le Monial)au 31 octobre. L’établissement s’est vu en quelques jours refusée son autorisation d’activité au profit du Centre hospitalier local en proie à de grandes difficultés financières et qui refusepar dogmatisme le partenariat public privé projeté,
  • Sans compter la déception de la profession de ne pouvoir apporter sa contribution à l’ensemble des groupes de travail du pacte de confiance pour l’Hôpital puisque la demande de participation de la FHP aux groupes 2 et 3 est restée lettre morte. 

Ajoutée au mécontentement des médecins spécialistes libéraux qui ne sont pas entendus par la ministre, cela fait beaucoup de raisons pour les cliniques et hôpitaux privés de nourrir de sérieuses inquiétudes pour leur avenir.

Une proposition de loi visant à permettre aux mutuelles la mise en place de réseaux de soins en les autorisant à la pratique de remboursements différenciés complète ce paysage d’avenir.

« L’heure est venue, où sans clarification publique claire des intentions du gouvernement à l’égard du monde libéral sanitaire et des établissements de santé privé, la FHP qui soutient aujourd’hui le mouvement des médecins n’aura d’autre perspective que de s’associer pleinement et massivement aux manifestations programmées et à la grève illimitée » prévient le président de la FHP, Jean-Loup DUROUSSET.


CONTACTS PRESSE

FHP
Christine Auberton |  01 53 83 56 63 | 07 86 40 57 05  christine.auberton@fhp.fr

Agence NM DDB PR :  IsabelleDejeux Emin Sassi | 01 53 32 55 32 | 06 27 38 19 83 |
isabelle.dejeux@nmddb.com
| emin.sassi@nmddb.com