En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

share share
print


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 00 mois 2012

Dépassements d’honoraires / Rapport de la CNAM

« Une réforme nécessaire qui appelle un vrai débat »

La Fédération de l’Hospitalisation Privée réagit à la parution d’un rapport de la CNAM sur les dépassements d’honoraires. Son Président, Jean-Loup Durousset, rappelle les chiffres exacts des dépassements et confirme que les Cliniques et Hôpitaux Privés sont prêts à travailler avec l’ensemble des acteurs sur l’amélioration de ce dispositif.

Sur la totalité des 2,5 milliards d’honoraires de dépassements, moins de 20% sont réalisés lors d’actes et de soins pratiqués dans les Cliniques et Hôpitaux Privés ; le reste relève de la médecine de ville et des hôpitaux publics. De plus, il faut souligner que dans les établissements privés aucun dépassement n’existe pour les urgences, en psychiatrie, en cancérologie et dans les Soins de Suite et de Réadaptation. Ce sont d’abord ces réalités que tient à rappeler la Fédération de l’Hospitalisation Privée. 

Comme le rappellent à juste titre les experts : « Le secteur 2 a été lancé en 1980 pour éviter à la Sécurité Sociale d’augmenter les tarifs des consultations tout en permettant une hausse des revenus des médecins. » Pour le Président de la FHP, les pouvoirs publics et les parlementaires oublient souvent que les dépassements ont évité à la Sécurité Sociale d’aborder de front le problème de la rémunération des médecins. 

L’une des solutions proposées par la CNAM serait de créer un secteur optionnel. Les médecins qui y souscriraient s’engageraient à réaliser 30% de leurs actes au tarif de la Sécu. S’agissant des 70% restants ils seraient facturés avec des compléments d’honoraires ne dépassant pas 50% du tarif de la Sécurité. 

Pour le Président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, il est hors de question de stigmatiser les médecins : « La CNAM et les pouvoirs publics doivent faire cette réforme avec les médecins et surtout pas contre eux. En tant qu’établissements de soins, nous participerons bien sûr à notre niveau à la réflexion concernant l’amélioration du dispositif. »

A propos de la FHP

1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients. 147 500 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 40 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
  • 55 % des interventions chirurgicales et près de 70% de la chirurgie ambulatoire en France
  • Près d’une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 130 services d’urgences
  • Un accouchement sur quatre
  • Près de 20%  des hospitalisations psychiatriques
  • Un tiers des soins de suite et de réadaptation

Contacts

Directrice de la communication FHP
Christine AUBERTON
Id : 01 53 83 56 63
Mob : 07 86 40 57 05
christine.auberton@fhp.fr


Agence Comfluence – Pour la FHP
Marina PIQUE
Id : 01 40 07 98 21
Mob : 06 75 00 06 60
marina.pique@comfluence.fr

Vianney LE PARQUIC
Id : 01 40 07 96 68
vianney.leparquic@comfluence.fr