En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

share share
print


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 9 mai 2011

Première visite du président de la République dans une clinique privée

Nicolas Sarkozy a souhaité " l’ouverture de l’accueil des internes dans le secteur privé ". Il a souligné qu’à l’évidence l’hospitalisation privée remplissait une mission au service de la santé publique et a rappelé son engagement dans les " restructurations parce que nous voulons l’efficience de la dépense publique ".

" C’est la journée de la reconnaissance de la qualité et du rôle de l’hospitalisation privée " a déclaré Jean-Loup Durousset, président de la FHP

Paris, le 6 mai 2011 - Le président de la République, entouré notamment de la Secrétaire d’Etat à la santé Nora Berra et des présidents des trois Fédérations hospitalières (Jean-Loup DUROUSSET pour la FHP, Jean LEONETTI pour la FHF et Antoine DUBOUT pour la Fehap), a visité jeudi 5 mai la Polyclinique de la Forêt (groupe Salvia Santé) à Fontainebleau.

« Je me suis rendu compte que c’est la première fois qu’un président en exercice visitait un établissement privé. Or les établissements privés représentent 25% de l’offre de soins » a souligné Nicolas Sarkozy.

Cette première constitue en effet un événement pour le secteur hospitalier privé. Elle témoigne de la reconnaissance, au plus haut sommet de l’Etat, du secteur privé en tant qu’acteur à part entière de l’offre de soins hospitaliers de notre pays. « La visite du président de la République est une formidable marque de considération que nous attendions et apprécions. Nous la devons à notre préoccupation permanente de la qualité des soins délivrés à nos patients, à notre esprit d’entrepreneur et de gestionnaire, à l’implication de nos personnels et des équipes médicales» a déclaré Jean-Loup Durousset.

Hôpital privé-Hôpital public : des missions identiques qui transcendent les statuts juridiques

Le chef de l’Etat a souhaité « l’ouverture de l’accueil des internes dans le secteur privé ». Le président de la République apporte ainsi son soutien aux cliniques et hôpitaux privés dans leur volonté de s’engager dans la formation des médecins dans une période où en dépit de la loi HPST qui les y autorisent, les établissements privés se heurtent à de nombreux obstacles pour y prendre part.

Nicolas SARKOZY s’est étonné qu’avec la place prise par le secteur privé dans la prise en charge des patients dans notre pays, certains pouvaient encore prétendre que les cliniques et hôpitaux privés n’exerçaient pas de missions au service de la santé publique.

Public- privé : deux secteurs complémentaires au service des patients

A la suite de la visite, le projet « Clinhôpital » (450 lits et places) de coopération entre la Polyclinique de la Forêt (Salvia santé) et les hôpitaux de Fontainebleau et de Nemours dont la date d’ouverture prévue se situe en 2015 a été présenté par les acteurs locaux. « Ce projet constitue un laboratoire du rapprochement public-privé innovant pour un bassin de population de 200 000 habitants. Il s’appuie sur une très large mutualisation des moyens, du bloc opératoire jusqu’au système d’informations » a indiqué Jérôme Vidal, le directeur général du groupe Salvia Santé.

Lors de la table ronde, le récent projet (850 lits) de la ville voisine de Melun amené à rassembler les trois cliniques et le Centre Hospitalier a également été cité en exemple. « Conjuguer amélioration de la qualité des soins pour le patient et performance économique, tel doit être le sens des coopérations public-privé » a souligné le docteur Philippe Cosson, président-directeur général du groupe de cliniques Saint-Jean-Ermitage. Jean-Loup Durousset a rappelé les difficultés encore trop présentes pour mener à terme sereinement bon nombre de projets de coopération.

Le chef de l’Etat a confirmé l’annonce de la seconde tranche du plan Hôpital 2012 en septembre et a appelé les tutelles à « une grande exigence sur la complémentarité et le service aux patients ». Faisant remarquer que pour la 1ere fois depuis 1997 l’Ondam serait respecté en 2010, le président de la République a assuré qu’il y aurait « plus d’argent pour la santé » mais en respectant les engagements financiers du pays.

A propos de la Polyclinique de la Forêt

Née de la fusion de deux cliniques bellifontaines, la Polyclinique de la Forêt, créée en 1970, accueille 11 000 patients par an dans le cadre d'une offre de soins pluridisciplinaire. Son activité s'oriente principalement autour de la chirurgie qui dispose de 70 lits d'hospitalisation complète et 28 lits en ambulatoire. L'activité chirurgicale bénéficie d'un plateau technique comportant : 8 salles d'intervention, 1 salle de soins post-interventionnels de 12 postes et une unité de surveillance continue de 6 lits. L'activité médicale repose principalement sur l'endoscopie (2 salles d'intervention) et la prise en charge en chimiothérapie au sein d'une unité spécialisée de 8 postes. Elle comprend également une maternité accueillante de 16 lits, équipée d'un bloc obstétrical de 2 salles contiguës au plateau technique. Dans le cadre de la prise en charge de la cancérologie, elle participe au réseau ONCOSUD et accueille la « Ligue contre le cancer » dans un espace dédié.

La clinique travaille en partenariat avec le Centre Hospitalier pour l'obstétrique (néonatalité et post-partum), la chirurgie urologique, la cancérologie, la réanimation, l'hémovigilance et la pharmacie (dispensations et dépannages en urgence).

A propos de la FHP

1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients. 147 500 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 40 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
  • 55 % des interventions chirurgicales et près de 70% de la chirurgie ambulatoire en France
  • Près d’une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 130 services d’urgences
  • Un accouchement sur quatre
  • Près de 20%  des hospitalisations psychiatriques
  • Un tiers des soins de suite et de réadaptation

Contacts

Directrice de la communication FHP
Christine AUBERTON
Id : 01 53 83 56 63
Mob : 07 86 40 57 05
christine.auberton@fhp.fr

Agence Comfluence pour la FHP
Marina PIQUE
Id : 01 40 07 98 21
Mob : 06 75 00 06 60
marina.pique@comfluence.fr

Vianney LE PARQUIC
Id : 01 40 07 98 21
vianney.leparquic@comfluence.fr