En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

share share
print


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 27 avril 2011

Rapport 2011 de l’hospitalisation privée

Une étude qui bouscule les idées reçues

Paris, le 27 avril 2011 –Pour délivrer une information objective et transparente, la Fédération de l’Hospitalisation Privée a confié à un cabinet indépendant, le groupe Montaigne, son second rapport sectoriel. Un « pavé » dans le débat sur le système de soins français, qui démontre le rôle majeur de l’hospitalisation privée. Battant en brèche les idées reçues, il mesure concrètement l’accessibilité, la forte technicité et la qualité des Cliniques Hôpitaux Privés. Pour en juger, cette édition 2011 est aussi enrichie de deux focus : l’un sur la prise en charge du cancer dans les établissements privés, l’autre sur le maillage territorial de l’offre de soins privée.

25% des patients hospitalisés relèvent de la CMU1

L’hospitalisation privée accueille les patients, sans distinction sociale ni financière. 25% des patients hospitalisés relevant de la Couverture Maladie Universelle ont ainsi été accueillis en 2009 dans les 1123 cliniques et hôpitaux privés. Au service de l’accueil de tous, les 130 services d’urgences privés ont accueillis 14% de patients en plus par rapport à 2007.

43% des séjours en chirurgie carcinologique

Ce rapport sectoriel montre aussi combien l’hospitalisation privée française prend en charge des pathologies lourdes. Dotée de plateaux techniques de pointe, elle a par exemple pris en charge, en 2009, 43% des séjours en chirurgie carcinologique (voire près de 60% dans certaines régions) et elle compte 43% des lits de « soins critiques » (réanimation, soins intensifs, surveillance continue).

50% des prises en charge ambulatoires MCO et SSR

Par ailleurs, les cliniques hôpitaux privés ont assuré en 2009, 50% des prises en charge ambulatoires en SSR et MCO dont plus de 67% de l’activité de chirurgie ambulatoire, contribuant, à travers cette solution d’avenir, à mieux répondre aux souhaits des patients, et à concrétiser les orientations des pouvoirs publics.

Des missions de service public

« Ce rapport objective le rôle majeur de l’hospitalisation privée. Le débat ne porte clairement plus sur la place du secteur privé dans notre système hospitalier. Dans ce cadre, les Cliniques Hôpitaux Privés souhaitent fortement développer leur contribution aux missions de service public définies par la loi Hôpital Patient Santé Territoire, comme la permanence des soins ou l’accueil des médecins en formation », insiste Jean-Loup Durousset, président de la FHP.

Des motifs d’inquiétude

Avec 140.000 collaborateurs et 41.500 praticiens, les cliniques et hôpitaux privés sont des employeurs importants. Dans ce contexte, le renouvellement des effectifs médicaux demeure préoccupant. Même si conjoncturellement les effectifs médicaux ont augmenté de 2,7% en 2009, le secteur hospitalier privé fait face à la dégradation de sa pyramide des âges. S’agissant des effectifs soignants, les recrutements sont perturbés par les tensions permanentes sur le marché de l’emploi en raison d’une politique de quota trop restrictive.

« Au-delà de cette reprise passagère, l’hospitalisation privée s’inquiète de la diminution massive et annoncée du nombre de médecins en exercice jusqu’en 2020-2025, et de la pénurie latente de professionnels soignants comme les infirmières, aides-soignantes et kinésithérapeutes. Il est urgent de revoir l’ensemble de notre système de formation, trop rigide et de fait en échec », interpelle Jean-Loup Durousset.

A propos des Cliniques et hôpitaux privés

1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients. 147 500 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 40 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

  • 55 % des interventions chirurgicales et près de 70% de la chirurgie ambulatoire en France
  • près d’une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 130 services d’urgences
  • un accouchement sur quatre
  • près de 20% des hospitalisations psychiatriques
  • un tiers des soins de suite et de réadaptation
[1] Couverture Maladie Universelle

A propos de la FHP

1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients. 147 500 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 40 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
  • 55 % des interventions chirurgicales et près de 70% de la chirurgie ambulatoire en France
  • Près d’une personne sur deux atteintes d’un cancer
  • 2 millions de passages dans 130 services d’urgences
  • Un accouchement sur quatre
  • Près de 20%  des hospitalisations psychiatriques
  • Un tiers des soins de suite et de réadaptation

Contacts

Directrice de la communication FHP
Christine AUBERTON
Id : 01 53 83 56 63
Mob : 07 86 40 57 05
christine.auberton@fhp.fr

Agence Comfluence pour la FHP
Marina PIQUE
Id : 01 40 07 98 21
Mob : 06 75 00 06 60
marina.pique@comfluence.fr

Vianney LE PARQUIC
Id : 01 40 07 98 21
vianney.leparquic@comfluence.fr