En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérez mes cookies.

5 juillet - Tarifs hospitaliers : Les cliniques et Hôpitaux privés interpellent le Président de la Répuplique

share share
print


                         



COMMUNIQUE DE PRESSE


Tarifs hospitaliers:

les cliniques et hôpitaux privés interpellent le Président de la République sur le surcoût injustifié imposé aux assurés sociaux

 

Contrairement à une idée reçue, le secteur hospitalier privé coûte moins cher à la Sécu  – et donc à la collectivité – que l’hôpital : ses tarifs sont de 37% inférieurs en moyenne à ceux du public.

La FHP avance une première solution : un tarif unique pour 50 prises en charge hospitalière courantes qui ferait économiser à la Sécurité sociale un montant de 1,4 milliard d’euros.

 

Paris, 5 juillet 2009 ­– La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP), qui regroupe 1.250 cliniques et hôpitaux privés, demande aujourd’hui solennellement à M. le Président de la République d’intervenir pour mettre fin à la discrimination tarifaire entre les secteurs hospitaliers public et privé, qui participe au déficit abyssal de la Sécurité sociale et fait peser sur les assurés sociaux un surcoût injustifié.

« De nombreux rapports officiels démontrent que les tarifs (honoraires inclus) des établissements privés restent de 37% inférieurs en moyenne à ceux du public[1]. Rien ne justifie aujourd’hui de tels écarts. Nous en appelons au Président de la République afin qu’il instaure un tarif unique et rétablisse ainsi une égalité de traitement  entre les acteurs majeurs du système de santé en France que sont les secteurs public et privé», déclare Jean-Loup Durousset, président de la FHP.

Dans une lettre ouverte à M. Nicolas Sarkozy, publiée dans Le Journal du Dimanche, la fédération et ses trois syndicats (FHP-MCO, CSSR, UNCPSY) affirment qu’ « aucune raison ne justifie que des prestations hospitalières standard, que ce soit un accouchement, une prothèse de hanche ou une appendicectomie, soient moins rémunérés par la Sécurité sociale dans le secteur privé que dans les hôpitaux publics ».

Par exemple, un accouchement est tarifé 3.140 euros à l’hôpital public par la Sécu, contre 2.742 euros à la clinique. Pour cette seule prestation, cette différence induit un surcoût pour la collectivité de près de 152 millions d’euros sur une année.

La FHP a lancé une campagne de sensibilisation au coût réel de la santé en France. Un hostocomparateur (www.hostocomparateur.com) présente le coût comparatif (tarifs Sécurité sociale + honoraires) de 50 interventions communément réalisées. Il permet à chacun de vérifier que le secteur privé coûte moins cher à la collectivité. Un tarif unique pour ces seules 50 prestations hospitalières permettrait à la Sécu d’économiser 1,4 milliard d’euros par an.

La mise en place d’un tarif hospitalier unique aux secteurs public et privé pour l’ensemble des prestations permettraient des économies considérables d’au moins 13 milliards d’euros par an, dont 7 milliards pour les activités de médecine, chirurgie, obstétrique et plus de 6 milliards d’euros pour les activités de moyen séjour (soins de suite et de réadaptation) et de psychiatrie.

* * *

A propos de la FHP

La Fédération de l'hospitalisation privée (FHP) regroupe l'essentiel du secteur privé en France, soit quelque 1.250 cliniques et hôpitaux privés, qui assurent chaque année la prise en charge de 8 millions de patients, sans aucune distinction économique et sociale.

Près de 200.000 personnes y travaillent, dont 130.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) et 40.000 médecins. Ils assurent :

  • 60% des interventions chirurgicales et 75% de la chirurgie ambulatoire en France
  • 40% des traitements anticancéreux
  • 2 millions de passages dans 134 services d’urgence
  • un accouchement sur trois
  • 20% des hospitalisations psychiatriques
  • 30% des soins de suite et de réadaptation

 

 

Contacts presse :

 

FHP                                                                              Financial Dynamics

Christine Auberton                         François Barthélémy                     Francis Temman

Tél : 06 87 72 75 01                                Tél : 06 77 35 68 01                        Tél : 06 32 65 79 28 

christine.auberton@fhp.fr             francois.barthelemy@fd.com    francis.temman@fd.com

                                     

                       

<

[1] « Rapport sur la convergence tarifaire intersectorielle », ATIH, rapport au Parlement, Ministère de la Santé, , (p. 7), 15 oct. 2008; « Avis sur la situation des établissements de santé », (p. 12), 23 avril 2009, Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie.