En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

L'élan entrepreneurial pour la santé

share share
print

Edito 106 LG option 2
L'édito hebdomadaire de Lamine Gharbi président de la FHP
Edito du 4 juillet 2018

Au siège du Medef, sur le mur de l’auditorium, il est écrit : « L’entreprise, c’est la vie ». La vocation première du mouvement patronal, au-delà des intérêts sectoriels, est sans doute celle-ci : impulser un vaste élan entrepreneurial, qui donne à notre pays tous les atouts pour demain.

L’idée qu’entreprendre change le monde est fondatrice de l’engagement du tout nouveau président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux. Nous ne pouvons qu’y souscrire : les entrepreneurs de santé que nous sommes développent au quotidien des innovations au service du patient, qui transforment la manière dont nous serons soignés demain.

Il est donc indispensable que la sphère de la santé, et plus largement du soin, soit totalement embarquée dans cette dynamique entrepreneuriale.

Pendant longtemps, la santé a été vue comme un coût, et non comme le formidable facteur de développement humain, de croissance économique et d’attractivité des territoires qu’elle est pourtant.

Pendant longtemps, la légitimité de l’intervention du privé en santé a été questionnée, alors même que notre raison d’être réside dans les missions de service public que nous accomplissons. Nous sommes de fait des « entreprises à mission », au service partagé de l’intérêt collectif !

Pour toutes ces raisons, le Medef gagnera à poursuivre et amplifier en son sein la promotion du sujet santé et la valorisation des actions accomplies par ses acteurs. L’hospitalisation privée y apportera sa pleine contribution, en lien avec les autres acteurs de santé de tous statuts.

Dans toutes les études d’opinion, la santé figure systématiquement dans le trio de tête des préoccupations des citoyens. La santé est, j’en ai la conviction, un moteur de grandes mutations technologiques et sociétales. La filière santé est une filière d’excellence qui peut prétendre à un rayonnement mondial…

Tout cela plaide pour que, plus que jamais, le premier réseau d’entrepreneurs de France porte haut la bannière santé, dans un échange fructueux avec la société civile et une compréhension fine des contraintes, mais surtout des défis et des atouts, de ce secteur.

Le Medef est enfin un lieu, et il n’y en a pas tant, où tous ceux qui font le soin - industriels, hospitaliers, start-ups... - peuvent dialoguer et faire émerger des orientations prospectives. Cette dimension-là doit également se développer pour bâtir, tel que l’a exprimé hier Geoffroy Roux de Bézieux dans son premier discours de mandat, « un Medef qui ait la passion de l’unité ».

Lamine Gharbi