En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Une vraie reconnaissance pour la santé

share share
print

Edito 106 LG option 2

Edito du 3 avril 2019

C’est un arrêté parmi d’autres, publié ce week-end au Journal Officiel, et dont l’intitulé ne parle guère qu’aux initiés. Et pourtant, c’est une étape majeure pour notre secteur : l’agrément officiel par le ministère du travail d’un opérateur de compétences - OPCO - Santé, pleinement représentatif des métiers de la santé, incluant le médico-social et l’aide à la personne.

Cela n’a pas été chose aisée : il y a eu des mois d’un intense travail de conviction, de négociations soutenues avec les partenaires sociaux, de contacts répétés avec les représentants du Gouvernement. Mais le résultat est là, et il constitue une réelle satisfaction pour la FHP et l’ensemble des fédérations employeurs engagées dans le processus. Les syndicats de salariés ont aussi salué cette création.

Cet OPCO Santé constitue d’abord un véritable levier pour mener des politiques ambitieuses de formation des professionnels de santé. Améliorer l’attractivité de nos métiers, donner des perspectives à chacun, favoriser la meilleure adéquation des pratiques aux évolutions du système de santé et aux attentes des patients : nous avons besoin de cet OPCO pour relever les défis à venir. Cet OPCO a d’ailleurs vocation à accueillir demain d’autres acteurs clés de la santé, les professions libérales notamment.

Il convient aussi d’être pleinement conscient que l’agrément des OPCO aujourd’hui préfigure le paysage des Branches professionnelles de demain. Dans un tel cadre, affirmer la cohérence et l’importance de la santé dans toutes ses composantes, favoriser la pleine et entière reconnaissance de ses acteurs, est fondamental. La santé est, ne l’oublions jamais, l’un des sujets majeurs de préoccupation des citoyens aujourd’hui.

Les premières analyses du Débat National font ressortir des mots-clés, dont celui de « respect ». La décision de la puissance publique, que nous saluons, d’agréer l’OPCO Santé, participe de cette indispensable considération.