En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Des engagements pour 2020

share share
print

MODELE edito 106 hebdo 18 decembre 2019
« Agnès Buzyn prend des engagements devant la Fédération de l’Hospitalisation Privée » : ainsi titrait une dépêche au lendemain de la venue de la ministre de la santé à nos « Rencontres », événement annuel de notre secteur qui se déroulait les 12 et 13 décembre derniers à Paris. Elle résume bien la tonalité de ce que fut son échange avec les acteurs des hôpitaux et cliniques privés : direct, sincère et constructif.

Sur le papier pourtant, convenons que le contexte général n’était pas optimal. Organiser un événement dans un Paris quasi paralysé relevait de la gageure ! Pourtant la profession a répondu largement présent, offrant l’image de femmes et d’hommes mobilisés pour répondre aux besoins de santé, mais aussi inquiets quant aux moyens nécessaires pour remplir leurs missions. De l’autre côté, nous avions une ministre accaparée par le dossier brûlant des retraites, qui néanmoins a pris le temps de venir vers nous et de nous délivrer plusieurs messages sur les réformes en cours.

Agnès Buzyn s’est dit à la fois consciente des difficultés de nos établissements de santé et convaincue que nous rendions « un service considérable », notamment dans certains territoires où nous sommes la seule offre de soins. Cette reconnaissance s’est du reste traduite dans les faits en 2019, notamment avec la hausse des tarifs ou encore le récent dégel intégral du coefficient prudentiel.

Mais cette inflexion plus que bienvenue ne portera ses fruits qu’en s’inscrivant dans la durée, en s’incarnant dans une trajectoire réellement positive et prometteuse pour les années à venir et en se fondant sur des méthodes de travail lisibles et partagées. Agnès Buzyn a donné quelques gages dignes d’intérêt, sur les tarifs, sur la qualité, sur les autorisations aussi, dont nous espérons la pleine concrétisation en 2020.

L’estime qu’elle nous accorde, et qui est réelle, s’accommode toutefois mal aujourd’hui d’un plan gouvernemental quasi exclusivement tourné vers l’hôpital public. Ce sont tous les professionnels de santé, publics et privés, qui méritent d’être considérés et valorisés : les Français ne disent pas autre chose lorsqu’ils demandent à 88 % aux pouvoirs publics de soutenir davantage les acteurs de santé *.

Enfin, l’exemplarité est aujourd’hui une valeur à laquelle les citoyens, à juste titre, accordent beaucoup de valeur. J’ai remis à Agnès Buzyn notre « Charte d’engagement de l’accueil des patients aux urgences privées ». Pour combattre certains préjugés, nos services d’urgence privés désirent ainsi mieux informer les patients sur les modalités de leur accueil, dans le cadre de la mission de service public que nous accomplissons au quotidien et que nous sommes prêts à amplifier en 2020.

Je vous souhaite de belles fêtes et vous retrouverai avec grand plaisir le 8 janvier prochain, au seuil d’une nouvelle année, souhaitons-le, fructueuse et plus apaisée pour notre pays.



* Observatoire FHP-Viavoice avec la Croix, le Point et France Info