En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Citoyens du monde

share share
print

MODELE edito 106 hebdo 29 janvier 2020
Nous sommes tous des citoyens du monde, et la manière dont ce monde fonctionne ou dysfonctionne a des impacts majeurs sur notre santé. Les bouleversements climatiques ont, et auront, des incidences certaines sur notre état de santé physique et psychique, soit directes, soit indirectes au regard notamment des conséquences sur la biodiversité. Les pays victimes de catastrophes naturelles ou industrielles paient un lourd tribut en matière de santé : à titre d’exemple, les dramatiques incendies en Australie ont entrainé, outre des difficultés respiratoires, une hausse des troubles mentaux. De même, les facteurs géopolitiques conditionnent un certain rapport à l’information en santé, transparence ou repli sur soi....

Nous ne pouvons évidemment pas regarder tout ceci de manière distanciée, car tous ces soubresauts à l’échelle de la planète nous touchent. La récente découverte d’un nouveau coronavirus, et la confirmation de plusieurs personnes touchées sur notre sol, l’illustrent parfaitement.

Dans de tels moments, le mot « responsabilité » prend tout son sens. Toute « épidémie » renvoie à des peurs ancestrales et ravive certains comportements irrationnels - tels que la ruée sur les masques chirurgicaux - voire de stéréotypes déplacés, dont la population asiatique est aujourd’hui l’objet. Sans compter les fake news sur les réseaux sociaux ou la théorie du complot visant les pouvoirs publics…

Les acteurs de santé sont investis dans un tel contexte d’un rôle particulier, en lien avec les gouvernements : celui d’informer tout d’abord, de délivrer les informations objectives qui à la fois rassurent, coupent court aux rumeurs, et surtout favorisent les bons réflexes au service de la santé de tous.

Autre responsabilité, celle du partage des études des équipes scientifiques françaises avec leurs homologues à travers la planète : ce sont ces expertises conjuguées qui permettront peut-être demain, par exemple, de connaître la durée de contagion et de mieux contrôler l’épidémie.

Enfin, face à une telle situation, tous les acteurs de santé doivent se mobiliser et se tenir prêts à proposer les conditions de prise en charge les plus adéquates. Les hôpitaux et cliniques privés ont toujours répondu présents dans les situations de crise de toute nature, et celle-ci ne fera pas exception. Tous les sujets sur lesquels la Fédération se déploie - en ce moment évidemment, les enjeux majeurs de la campagne tarifaire et de la pluriannualité des ressources – convergent d’ailleurs vers cet objectif : disposer des moyens de remplir pleinement nos missions au service des populations soin.