En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Gardons le cap

share share
print

MODELE edito 106 hebdo 19 fevrier 2020
Nous venons de vivre une tempête politique inédite. Elle a provoqué en quelques jours le départ de la ministre de la Santé Agnès Buzyn et son remplacement par Olivier Véran.

Pour le monde de la santé, c’est un bouleversement important dans un contexte politique et social déjà fragile. Des années de rigueur budgétaire ont aggravé les difficultés économiques et sociales des établissements de santé conduisant à l’exaspération les professionnels. Dans le même temps, nos établissements sont engagés dans une nécessaire et ambitieuse transformation du système de santé.

Pour garder le cap, nous devons nous appuyer sur une méthode éprouvée : celle de l’écoute et de la considération. Agnès Buzyn a inauguré une nouvelle ère dans les relations entre le ministère et les professionnels de santé et je souhaite l’en remercier. Elle a pris soin d’écouter et de considérer chacun, sans différence de traitement liée à son statut. Elle a instauré un dialogue mature, basé sur la confiance, après des années de stigmatisation. C’est une avancée majeure qui doit être préservée car elle est indispensable pour réussir la transformation de notre système de santé et répondre aux attentes des patients.

Nous avons tous à gagner à la poursuite de cette dynamique d’inclusion et de responsabilisation. A ce titre, tous les établissements de santé doivent être soutenus dans leur mission de soin et bénéficier des mesures en faveur de l’attractivité.

Olivier Véran est un professionnel reconnu et un parlementaire expérimenté qui connaît bien notre profession. Nul doute qu’il poursuivra avec détermination et équité la transformation de notre système de santé. Dans sa mission, il pourra compter sur une hospitalisation privée responsable et engagée au service de la santé de tous.