En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Responsabilité sanitaire

share share
print

MODELE edito 106 hebdo 26 fevrier 2020
Face à l’accélération de l’épidémie de pneumonie virale à travers le monde, la France intensifie son action. Un guide méthodologique de préparation au risque épidémiologique Covid-19 vient notamment d’être diffusé par le ministère de la santé. Il expose clairement la réponse graduée mise en place pour endiguer la propagation du virus dans notre pays, et la potentielle montée en puissance de la mobilisation des acteurs de santé, si nous en arrivions au stade épidémique et à une circulation active du virus sur le territoire national.

« Tous les établissements de santé doivent se préparer en conséquence », précisent les pouvoirs publics, même si la priorité est aujourd’hui l’identification et l’isolement rapide de patients qualifiés de « cas suspects », qui demeurent pour le moment des cas sporadiques ou des clusters limités.

L’hospitalisation privée, comme tous les acteurs de santé, est en lien étroit sur ce sujet avec le ministère. Les hôpitaux et cliniques privés sont prêts à répondre à toute sollicitation des Agences Régionales de Santé, dans le cadre d’une mobilisation susceptible de s’avérer nécessaire dans les semaines à venir.

L’enjeu de cette période particulière est de trouver le bon point d’équilibre : aborder une telle situation avec, soit légèreté excessive, soit gesticulation alarmiste, est aussi contre-productif dans un cas que dans l’autre. Activer les peurs est un ressort démagogique, qui porte préjudice à l’action efficace et vigilante des acteurs, qu’ils soient politiques, institutionnels ou de santé. Aujourd’hui, face à cet épisode sanitaire inédit, nous sommes tous placés en position de responsabilité.

Sans oublier le rôle important de l’ensemble des citoyens ! Les comportements civiques, le strict respect des règles d’hygiène à l’égard d’autrui, mais aussi le refus de tout ostracisme, sont autant de marqueurs d’une société mature, apte à faire face aux situations à risque.

L’OMS, pour qualifier les allégations fantaisistes voire dangereuses sur le sujet du coronavirus, emploie le terme d’« infodémie ». Ce virus là aussi doit pouvoir s’endiguer ! Grâce à la confiance dans la puissance publique et les professionnels de santé, grâce à la transparence de l’information, et grâce, comme le dit le guide, à « l’investissement continu » de tous contre le virus.