En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Accessibilité, continuité, adaptabilité : l’hospitalisation privée répond présent

share share
print

edito 10 novembre 2021
Santexpo, le Salon du monde hospitalier organisé par la FHF, s’achève aujourd’hui. Comme chaque année, la Fédération de l’Hospitalisation Privée est présente au sein de l’espace institutionnel, où se côtoient les fédérations et les syndicats, les ministères et les agences : je tiens à ce rendez-vous, qui matérialise l’importance de la place et du rôle de notre profession au sein de l’offre de soins, illustre la complémentarité des secteurs et favorise aussi de nombreuses interactions constructives.

Hier le ministre de la Santé, arpentant les allées conformément à la tradition, a tenu à venir sur le stand de la FHP. La message délivré est simple : dans ces temps difficiles, de tensions sur les ressources humaines et de recrudescence du Covid couplé aux maladies hivernales, Olivier Véran a dit qu’il comptait sur nous pour assurer la permanence des soins aux côtés des hôpitaux publics.

Ma réponse a été tout aussi claire. J’ai évidemment confirmé au ministre que les hôpitaux privés et cliniques à missions répondraient présent, comme ils l’ont toujours fait et comme la crise sanitaire l’a illustré, pour soigner tous les patients selon trois principes-clés : accessibilité pour tous, continuité des soins et adaptabilité aux situations de crise.

Santexpo, vaste agora où se côtoient de multiples acteurs institutionnels, constitue également une véritable opportunité pour créer le débat en santé. C’est ce à quoi nous nous sommes employés pendant deux jours sur notre plateau télé, installé pour l’occasion. Monde associatif, représentants des patients, think tanks, autres fédérations, représentants des professionnels de santé, ministère, agences et hauts-comités, ARS, députés, sénateurs… : en tout une quarantaine de personnalités d’horizons divers sont venues à notre rencontre.

Après ces temps de relations « distancielles », renouer ainsi avec les échanges est capital, à quelques mois d’élections pour lesquelles nous devons tous êtres des apporteurs d’idées. La qualité de ces échanges est aussi le signe d’une Fédération et d’une profession estimées et reconnues. Que toutes celles et tous ceux qui nous ont enrichi de leur expertise pendant ces deux jours en soient vivement remerciés, car leur vision et leurs apports font progresser le système de santé au service des patients.