En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Face au virus, la société du respect

share share
print

Gabarit edito 24 nov 2021
J’espérais ne pas avoir à écrire de sitôt ces mots, mais face à la reprise des contaminations Covid, qualifiée de « fulgurante » par le porte-parole du Gouvernement, l’exemplarité doit être de mise : renforcement du respect des gestes-barrières et du port du masque, et bien sûr accélération de la vaccination et de la dose de rappel. Les profils des quelques 9000 patients actuellement hospitalisés après avoir contracté le virus sont assez similaires : plutôt jeunes et non-vaccinés, ou vaccinés mais immunodéprimés, et donc plus vulnérables. Telle est la réalité, aujourd’hui, dans les établissements de santé, face à laquelle aucune argutie idéologique ne tient.

En tant qu’acteurs de santé, nous avons un devoir : celui d’appeler instamment les Françaises et les Français encore réticents, ou éloignés des structures de soin, à se protéger par la vaccination. Il est désolant, pour des professionnels de santé éprouvés par près de deux ans de pandémie, de voir ressurgir la menace de saturation des services, a fortiori dans un contexte de pénurie globale de personnels.

Cette cinquième vague est aussi une épreuve pour tout le pays. L’Institut Montaigne vient de publier un remarquable Baromètre des Territoires, qui fait apparaitre une aspiration bien légitime de la population, celle de tourner la page du Coronavirus : en octobre, 67% des Français estimaient qu’on « parlait trop » de la pandémie… et souhaitaient se recentrer sur leur sphère personnelle et familiale. C’est au sein de cette sphère qu’ils ont d’ailleurs le plus souvent puisé les ressources de la résilience pendant la crise sanitaire. Plus que jamais, celle-ci est plébiscitée et sacralisée. Or nous sommes à quelques semaines des fêtes de fin d’année. La dynamique vaccinale et la vigilance maintenue permettront, c’est essentiel, de sanctuariser ces belles retrouvailles et ces moments partagés.

Alors que les débats clivants envahissent nos écrans, le Baromètre des Territoires fait apparaitre une attente forte : celle d’une société du respect. Or c’est sur cette valeur que se fonde le combat contre le virus : respect d’une attitude responsable, respect d’autrui et de sa potentielle vulnérabilité, respect des soignants et de leur charge de travail, et en surplomb, respect mutuel au sein d’une société qui parviendra, il faut y croire, à surmonter la pandémie par son unité.