En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

share share
print

Rétablir la confiance avec le monde de la santé passe par un renouvellement des pratiques mais aussi des équipes du futur ministre

Communiqué de presse du 16 mai 2017


La Fédération de l’hospitalisation privée (FHP) souhaite travailler avec la nouvelle équipe gouvernementale dans un esprit ouvert et constructif afin de rétablir la confiance avec le monde de la santé mais avertit que le renouvellement des pratiques devra nécessairement s’accompagner d’un renouvellement des équipes.

« Il existe un réel besoin de tourner la page d’un quinquennat qui a été douloureux et d’ouvrir un nouveau chapitre. C’est une aspiration assez largement partagée aujourd’hui chez l’ensemble des acteurs de santé. Nous sommes prêts aujourd’hui à travailler ensemble, avec le nouveau président, un nouveau gouvernement et un nouveau ministre de la Santé dans une posture ouverte et constructive », affirme Lamine Gharbi, président de la FHP, qui regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés, à l’occasion de l’ouverture de la Paris Healthcare Week, le grand rendez-vous annuel des professionnels du monde de la santé, qui se tient à Paris, du 16 au 18 mai.

Le nouveau président Emmanuel Macron a insisté au cours de sa campagne sur son refus des divisions stériles et sur le besoin d’un renouvellement des pratiques politiques, et en particulier sur l’impérieuse nécessité de décloisonner et de rééquilibrer les approches en matière de santé, en faisant travailler ensemble les acteurs de soins, publics et privés.

« Il y a aujourd’hui entre des acteurs que l’on a voulu diviser un réel désir d’unité, de coopération, et aussi de respect. Il y a donc de fortes attentes qui s’expriment et que nous aurons l’occasion de partager avec les nouveaux pouvoirs publics. Nous attendons avec impatience la nomination d’un nouveau ministre de la Santé, qui est bien sûr de la prérogative du président de la République. En revanche, nous ne comprendrions pas de retrouver au sein du cabinet du nouveau ministre des collaborateurs ayant piloté l’élaboration de la loi santé de Marisol Touraine, qui aura marqué une hostilité sans précédent vis-à-vis de l’hospitalisation privée et de la médecine libérale, et plus largement des acteurs de santé », avertit le président de la FHP.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF


-----------------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.030 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 9 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

• 55 % des interventions chirurgicales
• 65 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 124 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (33 %) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17 % des hospitalisations psychiatriques
• 20 % de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)

-----------------
Contact presse :

Benjamin Azogui, Direction de la communication FHP
01 53 83 56 56 - benjamin.azogui@fhp.fr