En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

share share
print


La FHP salue la volonté de la MECSS de redonner du sens à l’ONDAM


Communiqué du 14 octobre 2019


Paris, 14 octobre 2019 - La Mission d’Evaluation des Comptes de la Sécurité Sociale (MECSS) du Sénat a rendu public jeudi 10 octobre un rapport sur l’Objectif national des dépenses d’assurance maladie (ONDAM). Les propositions des sénateurs en faveur d’une évolution de la régulation de ces dépenses répondent aux attentes des acteurs de santé qui ont besoin de plus de visibilité et souhaitent retrouver le sens de leurs actions.

Le rapport de la MECSS dénonce notamment les limites de la politique actuelle « du rabot », régulation uniquement comptable des dépenses de santé. Les sénateurs Catherine Deroche et René-Paul Savary ajoutent que « cette régulation prive les établissements de la visibilité nécessaire pour piloter leur activité ou leurs choix d’investissements ». Ils proposent de relier le pilotage financier des dépenses d’Assurance maladie avec les objectifs stratégiques du système de santé. Les sénateurs ont également déploré que l’enveloppe fermée des établissements de santé serve de variable d’ajustement aux dépenses en dépassement de l’enveloppe de ville.

« Les propositions des sénateurs répondent pleinement à notre souhait de sortir d’une logique économique à courte-vue et d’installer un cadre de régulation pluriannuelle des dépenses de santé. Les sénateurs sont conscients que l’ONDAM, dans sa forme actuelle, ne permet ni d’entamer la nécessaire transformation des organisations ni de répondre aux tensions persistantes des établissements de santé. » a réagi Lamine Gharbi président de la FHP. « On ne peut que saluer la volonté des parlementaires de se réapproprier le pilotage financier du système de santé qui doit faire l’objet d’un vrai débat avec la représentation nationale ».

« Je souhaite que les professionnels de santé et les pouvoirs publics s’engagent collectivement sur des priorités de santé publique. Nous sommes prêts à prendre des engagements forts en phase avec les objectifs stratégiques du système de santé dans un cadre transparent et pluriannuel d’allocation des ressources. » a rappelé Lamine Gharbi, président de la FHP.


Télécharger le communiqué de presse au format PDF


---------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 126 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD).

En savoir plus sur www.fhp.fr

Contact presse :

Benjamin Azogui, Directeur de la communication
01 53 83 56 88 / 06 27 20 18 49 - benjamin.azogui@fhp.fr