En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

share share
print







Ségur de la Santé :

La FHP salue des décisions à la hauteur
des enjeux et l’équité entre les secteurs



Communiqué de presse du 10 juillet 2020


A l’issue d’une concertation très dense, dans laquelle elle s’est pleinement impliquée, la FHP salue les conclusions du comité de clôture du Ségur de la santé, présentées par Nicole Notat en présence du ministre de la santé Olivier Véran. Si tous les arbitrages ne sont pas encore connus, les annonces témoignent d’une réelle prise en considération des attentes des professionnels par les pouvoirs publics.

« Nous sommes satisfaits, car nous demandions une juste revalorisation et l’égalité de traitement pour nos professionnels. Elles nous ont été accordées. Les 150 000 personnels des cliniques privés pourront bénéficier de cette revalorisation que nous plaidions depuis longtemps et qui est ô combien légitime au regard du service rendu à la Nation » réagit Lamine Gharbi, le président de la FHP

La FHP salue aussi la volonté du Premier ministre Jean Castex et d’Olivier Véran de placer l’emploi au cœur du Ségur, tant la santé est un secteur créateur de valeur pour notre société, de dynamisme économique pour nos territoires et d’emplois non délocalisables. Le secteur sanitaire peut contribuer à créer 100 000 emplois, dont 15 000 dans les hôpitaux et cliniques privés. Cette dynamique est indissociable d’un investissement majeur dans la formation, pour augmenter le nombre d’infirmiers et d’aides-soignants et rendre les carrières plus attractives. Le choc d’attractivité indispensable passe aussi par la formation.

Dans un pays éprouvé par la crise sanitaire, ces enjeux d’emploi et de formation sont centraux, et l’hospitalisation privée sera pleinement partie prenante du nouveau « Pacte social » impulsé par le Premier ministre.

Concernant les investissements, la FHP appelle le gouvernement à accélérer l’effort en faveur du numérique. Cela nécessite notamment de doubler l’enveloppe consacrée aux systèmes d’information hospitaliers. Le numérique est un vecteur majeur de simplification qui bénéficiera aux professionnels de santé, en libérant du temps de soin, et aux patients en fluidifiant leur prise en charge et leur parcours.

A propos des enjeux de gouvernance territoriale, la FHP rappelle le rôle décisif des Agences régionales de santé dans la coordination des acteurs, pendant la crise dès lors qu’il était rempli avec impartialité. La FHP souhaite que les élus locaux (maires, régions, départements) soient davantage associés pour mieux intégrer les spécificités territoriales et les attentes des populations.

Enfin, la FHP appelle à poursuivre la simplification administrative engagée pendant la crise. « Il s’agit d’un impératif pour libérer les énergies et faciliter l’exercice des professionnels de santé. La crise a confirmé que c’était la confiance accordée aux acteurs de santé qui permettait le dépassement de chacun », conclut Lamine Gharbi.




-----------------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

• 57 % des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 126 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17 % des hospitalisations psychiatriques
• 20 % de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)

-----------------
Contact presse

Benjamin Azogui, Direction de la communication FHP
01 53 83 56 56 - benjamin.azogui@fhp.fr