En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

La santé mentale dans les établissements de santé privés

share share
print

DP Sante mentale 12052021
Véritable enjeu de santé publique, la santé mentale représente le premier poste de dépenses d’assurance maladie, devant les maladies cardiovasculaires et les cancers. Alors que 60 % des premières consultations pour troubles psychiques ont lieu en médecine générale, les patients entrent tardivement dans un parcours de soins spécialisé.
La crise sanitaire que nous vivons a mis particulièrement en exergue l’importance de la santé mentale dans notre pays. Les acteurs de la psychiatrie sont en première ligne et jouent un rôle majeur pour soulager les maux.

Les 180 cliniques psychiatriques privées, implantées partout sur le territoire national, prennent en charge ces détresses aux multiples visages, et notamment 53 % des épisodes dépressifs, 50 % des troubles du comportement alimentaires, 41 % des addictions et 37 % des troubles névrotiques. Elles assurent un maillage territorial de proximité en matière de soins de psychiatrie.

Aujourd’hui, dans l’esprit de la campagne de Santé Publique France, « En parler, c’est déjà se soigner », nous souhaitons accroitre la visibilité de l’action menée par les établissements psychiatriques privés. La communication sur ces enjeux participe en effet pleinement de la nécessaire déstigmatisation de la santé mentale, et de la prise en considération accrue de ce sujet majeur et des acteurs qui le portent dans le paysage de l’offre de soin.

Télécharger le dossier de presse en pdf