En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

SAGES-FEMMES : L’INDISPENSABLE REVALORISATION

share share
print

CP 24112021

Paris, le 24 novembre 2021 –La FHP salue l’accord trouvé par le Gouvernement et les organisations syndicales (FO, CFDT et UNSA) concernant la revalorisation salariale des sages-femmes.



Ces mesures indispensables de revalorisation, prévues pour le secteur public, seront transposées à 100 % au bénéfice des 2 550 sages-femmes des établissements de santé privés. 

Cette transposition se fera dans des délais identiques à ceux de la fonction publique hospitalière, afin d'éviter toute distorsion entre les professionnels de santé. « Au regard de la mission essentielle que les sages-femmes accomplissent, l’équité ne pouvait que prévaloir, affirme Lamine Gharbi, Président de la FHP. Nos 125 maternités privées accueillent près d’un quart des accouchements sur le territoire national. Les sages-femmes sont indispensables dans les politiques que nous avons développées autour des 1000 premiers jours de l’enfant ou dans le cadre de leur engagement auprès des familles, notamment avec les labels IHAB (Ami des bébés) ou/et Maternys qui récompensent l’engagement des professionnels de maternité et de néonatalogie. »

La FHP souhaite aussi s’engager au côté des pouvoirs publics dans un effort de formation d’envergure pour augmenter le nombre de sages-femmes et renforcer les équipes au quotidien dans la réalisation de leurs missions. 

« Cet accord est une bonne nouvelle. Comme pour le Ségur 1 et 2, la FHP engage au niveau national le dialogue social, qui va permettre de définir les modalités pour une mise en place en février 2022 comme dans le public.  J’appelle chacun et chacune à prendre la mesure de cette avancée dans un contexte où la priorité comme toujours est la sécurité des femmes et de leurs enfants », explique Lamine Gharbi, président de la FHP.