En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

6 septembre 2013 - Rentrée 2013 FHP : La Fédération de l’Hospitalisation Privée exprime les inquiétudes et attentes du secteur

share share
print



COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 6 septembre 2013


COMMUNIQUE DE PRESSE

Rentrée 2013 FHP :
La Fédération de l’Hospitalisation Privée exprime les inquiétudes et attentes du secteur



C’est en présence de nombreux intellectuels et acteurs de la vie économique et sociale que la FHP a effectué sa rentrée 2013*.
 
Attentif à une situation économique préoccupante et au moral en berne des Français, le président de la FHP, Jean-Loup Durousset, a réaffirmé la volonté de la Fédération de faire entendre sa voix dans les débats et réformes qui impactent le secteur hospitalier et qui, par là même, concernent directement les citoyens.

Le critère de pénibilité dans le cadre de la réforme des retraites : Ce critère essentiel qui touche les personnels hospitaliers est déjà pris en compte dans les conventions collectives. Créer un critère de pénibilité « bis », qui prendrait la forme d’une taxe ou d’un compte épargne temps supplémentaire, sous prétexte d’innovation, doit constituer une nouvelle alternative offerte aux salariés sans télescoper les dispositifs existants.

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) : La FHP suivra attentivement les travaux engagés par le Comité de réforme de la tarification hospitalière (Coretah) mis en place par le ministère des Affaires sociales et de la santé. La progression attendue de l’Ondam (Objectif national des dépenses d’Assurance maladie) engendre des inquiétudes sur les tarifs 2014. La FHP rappelle sa proposition de voir l’ensemble des fédérations hospitalières réunies par le ministère pour débattre de voies possibles de diminution des coûts hospitaliers. Une piste concerne indubitablement la simplification normative. A ce jour, les établissements de santé restent « verrouillés » dans leur organisation alors que la prise en charge des patients évolue sans cesse.

L’évolution du système de protection sociale : Préoccupée par l’importance inédite des assurances maladie complémentaires, la FHP tire la sonnette d’alarme devant le risque de voir notre système de protection sociale, garant d’un pacte de cohésion sociale, connaître des évolutions significatives à l’insu des citoyens. A cet effet, la FHP a signé l’appel à pétition « Pour un débat public sur la santé » visant à sauver le système de sécurité sociale français.
 
*Rappel des personnalités présentes : Thierry Pech, Pascal Perrineau, Daniel Laurent, Agnès Verdier-Molinié, Nicole Notat, Pierre Gattaz, Valérie Pécresse, Jean-François Roubaud, Michel Régereau, Dr Jean-Martin Cohen-Solal, Guillaume Sarkozy.

A propos de la FHP
1100 cliniques et hôpitaux privés assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. 154 000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et plus de 42 000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

  • 54% des interventions chirurgicales,
  • près de 66 % de la chirurgie ambulatoire,
  • 2,3 millions de passages dans 130 services d’urgences,
  • Un accouchement sur quatre,
  • Près d’un tiers des soins de suite et de réadaptation,
  • Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques.


Contacts presse :

christine.auberton@fhp.fr
Directrice de la Communication FHP
01 53 83 56 63 / 07 86 40 57 05


COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Paris, le 25 juillet 2013
- See more at: http://www.fhp.fr/1-fhp/7-presse/1565-/8676-juillet-2013.aspx#sthash.dYJw2MU7.dpuf