En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

share share
print

Gabarit CP
Un décret paru dimanche au Journal officiel accorde aux personnels des urgences publiques le bénéfice de l'indemnité forfaitaire de risque. 

Cette revalorisation annoncée par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn est destinée à reconnaître le travail et les difficultés des personnels des urgences mis en lumière dans les dernières semaines. Pourtant, l’attribution de cette prime aux seuls personnels de l'hôpital public exclut délibérément les professionnels des services d’urgence privés.

« Cette décision qui ne concerne que l’hôpital public est digne d’une époque révolue ! Les personnels des 126 services d’urgences privés remplissent eux aussi une mission de service public. Ils sont confrontés aux mêmes difficultés et font face aux mêmes risques que leurs collègues des établissements de santé publics. » déclare Lamine Gharbi président de la FHP. « Nos équipes, elles aussi engagées au quotidien, méritent une égalité de traitement de la part du Gouvernement. »

Face à une crise majeure, la priorité devrait être au contraire de rassembler les personnels mobilisés, tous statuts confondus, autour de la même ambition au service des patients.

Les urgences privées prennent en charge chaque année 3 millions de patients. Au titre de l’égalité de traitement, la FHP demande que les hôpitaux et cliniques privés puissent bénéficier de financements pour verser une prime équivalente aux personnels de leurs services d’urgences. Le financement de cette prime pour le secteur privé représente un montant global de 8 millions d’euros.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF


---------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.000 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 8,5 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :
• 57% des interventions chirurgicales
• près de 68 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 126 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (32,5) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17% des hospitalisations psychiatriques
• 20% de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD).

En savoir plus sur www.fhp.fr

Contact presse :

Benjamin Azogui, Directeur de la communication
01 53 83 56 88 / 06 27 20 18 49 - benjamin.azogui@fhp.fr