En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Vous soigner, vous rassurer

share share
print

IMG SLIDESHOW
Les établissements privés rendent publique une charte d’engagements pour inciter au retour aux soins
Paris le 4 mai 2020 - Afin de rassurer les Français et de les inciter à se faire soigner malgré le contexte de l’épidémie de coronavirus, les hôpitaux et cliniques privés rendent publique une charte d’engagements qui sera affichée dans tous les établissements.

Co-signée par le président de la Fédération de l’Hospitalisation Privée, Lamine Gharbi, et par la présidente de la Conférence nationale des CME de l’Hospitalisation Privée, Marie-Paule Chariot, cette charte « Vous soigner, vous rassurer » fait état de l’ensemble des dispositions qui sont prises pour un accueil sécurisé des patients.

Elle rappelle entre autres que sont mis en œuvre des circuits de prises en charge spécifiques, que sont déployées toutes les mesures recommandées par les autorités sanitaires (masque, gel hydroalcoolique, prise de température...), que sont mises en place les conditions du respect de la distanciation sociale (entrées et horaires échelonnés pour les consultations et admissions, adaptation des salles d’attente…), que sont appliquées les mesures d’hygiène et de désinfection indispensables pour les locaux et les matériels ou encore qu’un accompagnement et un suivi pleinement individualisés de l’état de santé des patients sont assurés.

« Notre rôle est de donner confiance aux Français afin qu’ils reviennent se faire soigner. Par crainte, nombreux sont celles et ceux qui préfèrent renoncer aux soins alors qu’ils en ont besoin. C’est en restant chez eux au lieu de consulter qu’ils prennent des risques. Nous savons combien cette période est compliquée et source d’inquiétudes pour les patients, comme pour tous les citoyens. Il faut qu’ils sachent qu’en ce qui concerne leur santé, les professionnels de nos établissements ont adapté leurs pratiques pour sécuriser leur prise en charge. Cette charte est là pour ça : informer, et rassurer » explique Lamine Gharbi le président de la FHP.