En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Actualités générales

Notre contribution au débat national


mini 20190318141818 IMG Slideshow

La contribution des hôpitaux et cliniques privés au Débat national
Les hôpitaux et cliniques privés sont des acteurs citoyens et responsables dont les idées de terrain, les perceptions et les attentes pour améliorer le système de santé ont toute leur place dans le débat national initié par le Président de la République. 

Ils ont été nombreux à faire entendre leur voix, via un sondage mis en ligne par la Fédération qui s’est clôturé le 8 mars 2019. Il naît de cette consultation une contribution riche d’enseignements qui entre en résonance avec les aspirations des citoyens et qui permettra d’alimenter les réflexions des pouvoirs publics sur la transformation de notre système de santé.

La FHP a recensé les propositions des directrices et directeur d’établissements de santé privés et mis en avant leurs idées d’actions concrètes dans un document synthétique qui a été envoyé à la Ministre des Solidarités et de la Santé. Vous pouvez télécharger cette synthèse ici.

Rencontres FHP 2018 : retour sur les temps forts


mini 20190107135925 RencontreAB et LG

Un grand moment d’union de toute une profession autour de ses valeurs et de ses convictions.

Telles ont été les Trophées de l'Hospitalisation Privée et les Rencontres 2018 de la Fédération de l’Hospitalisation Privée qui se sont déroulées les 12, 13 et 14 décembre derniers au Carrousel du Louvre.

600 acteurs de l'hospitalisation privée et de la santé étaient présents pour ces deux jours d’échange sur le thème de la « Transformation en santé » et animés par le journaliste Guillaume Durand.

Voir les photos de la Cérémonie des Trophées de l'Hospitalisation Privée

Voir les photos des Rencontres de la FHP


Les temps forts

Standing ovation pour Agnès Buzyn

Après un long et constructif échange avec Lamine Gharbi, l'ensemble des participants présents dans la salle ont accordé une standing ovation inédite à la ministre des Solidarités et de la Santé.


Gérard Larcher optimiste

Le président du Sénat a défendu une approche pragmatique des politiques de santé où tous les acteurs ont leur place pour répondre aux besoins des territoires.


Les interventions

Santé, les nouvelles attentes des Français

François Miquet-Marty, président de l'Institut ViaVoice, présente les résultats de l'Observatoire sociétal FHP / Viavoice.


L’avenir appartient-il aux établissements hors les murs ?

Audrey Dufeu-Schubert, députée de Loire-Atlantique
Pierre-Jean Lancry, Vice-président du HCAAM
Docteur Philippe VERMESCH, président du SML


Pertinence des soins : une (r)évolution culturelle en santé ?

Docteur Julien Borowczyk, député de la Loire
Professeure Dominique Le Guludec, présidente de la Haute Autorité de Santé (HAS)
Docteur Jean-Paul Ortiz, président de la CSMF


L’Homme au cœur des transformations

Pascal Picq, anthropologue et professeur au Collège de France


Les nouveaux défis de l’accès aux soins

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France
Cédric Arcos, directeur général adjoint du Conseil Régional Île-de-France


Financement du système de santé et des établissements de santé : du passé, faisons table rase ?

Jean-Marc Aubert, directeur de la DREES, pilote de la "task force" dédiée à la réforme du financement du système de santé
Agnès Couffinhal, économiste OCDE
Valérie Rabault, députée du Tarn-et-Garonne


Santé numérique : quelles avancées pour la médecine, quelles conséquences pour les acteurs de santé ?

Professeur Stanislas Lyonnet, directeur général de l'Institut Imagine
Dominique Pon, directeur de la Clinique Pasteur
Professeur Guy Vallancien, chirurgien urologue et écrivain


Un monde qui se transforme

Geoffroy Roux-de-Bézieux, Président du MEDEF


Sondage FHP - Viavoice


iStock 000048522698 XXXLarge
La FHP a interrogé les Français sur leur perception des difficultés et perspectives du système de santé.

Les Français, entre conscience des difficultés du système et confiance aux établissements et professionnels de santé


Réalisée pour les Rencontres de la FHP des 13 et 14 décembre, la deuxième édition de l’Observatoire sociétal FHP/ Viavoice montre que les Français ont une conscience très aigüe des difficultés du système de soins, puisque les deux-tiers (67%) considèrent que celui-ci est victime de « dysfonctionnements majeurs ».

Le manque de moyens financiers des établissements de santé pointé par les Français

La nature de ces dysfonctionnements concerne d’abord le manque de moyens financiers dévolus tant au système de santé (53%) qu’aux établissements (69%), qui se traduit par des conséquences préjudiciables pour les professionnels de soins : pénurie, épuisement… C’est d’ailleurs pour rompre avec la politique du rabot en santé, qui s’est traduite par des baisses réitérées de tarifs sur les cinq dernières années, que l’ensemble des fédérations hospitalières ont uni leurs voix en novembre pour demander des moyens à la hauteur des missions qui leur incombent.

Dans ce contexte difficile, un tiers des Français dit ressentir des difficultés à se soigner correctement. L’accès aux soins, tant géographique que financier, est un sujet de préoccupation. Par ailleurs, plus d’un tiers des Français a le sentiment qu’un soin nécessaire ne lui a pas été prodigué (38%), ou qu’un examen ou un soin inutile lui a été prescrit (31%). Améliorer la qualité et la pertinence des soins est un enjeu clairement identifié par les Français.

La FHP rappelle que la pertinence des soins ne doit pas être réduite à une approche statistique fondée sur des moyennes, mais reposer sur la valorisation des bonnes pratiques des professionnels.

La confiance des Français envers les professionnels de santé est un atout

La lucidité des Français sur le manque de moyens consacrés à la santé, mais aussi sur les marges d’amélioration du système (pertinence), s’accompagne en revanche d’une grande confiance - en augmentation par rapport à l’édition 2017 - envers les établissements de santé, tant publics (80%) que privés (78%, +8%) et les professionnels de santé (88%).

Les considérations statutaires public-privé importent peu aux Français. Dans ce contexte, le manque d’information constaté sur les urgences privées (67% des Français n’en ont jamais entendu parler) confirme la nécessité de mieux faire connaitre toute l’offre de soins, et notamment en matière d’urgences, publiques comme privées, qui exercent toutes deux dans les mêmes conditions tarifaires sans dépassement d’honoraires.

Un décalage de perception entre ruraux et urbains

L’Observatoire FHP-Viavoice montre que les habitants des zones rurales pointent davantage les difficultés des établissements de santé (71%) et du système de soins en général (76%) par rapport aux habitants de l’agglomération parisienne (61% et 60%).

Par ailleurs, si un tiers des Français (26 %) dit éprouver des difficultés à avoir accès à un professionnel de santé en raison de la distance ou du temps de trajet, ce sont là encore les habitants des zones rurales (49 % contre 14 % pour l’agglomération parisienne) qui indiquent pâtir de cet accès géographique plus difficile.

En résonance avec l’actualité sociale, ces chiffres témoignent d’un véritable ressenti d’appauvrissement de la présence de santé dans les territoires, auxquelles nous devons collectivement apporter une réponse. La confiance qu’éprouvent les Français à leur égard montrent bien que les établissements de santé et les professionnels de santé sont souvent la dernière « lumière allumée », et qu’il est essentiel pour la cohésion sociale de leur donner les moyens d’agir au plus près des besoins de la population sur les territoires

Lutter contre ce ressenti de désert médical passe par un maillage d’offre de soins de proximité. La FHP a proposé la création de centres de premier recours intégrant l’imagerie et la biologie médicale. Ce nouveau type de structure répond aux attentes des professionnels et aux besoins des patients.

Comment mieux prendre en compte les attentes exprimées dans cette enquête ? Ce sujet figurera parmi les réflexions abordées lors des Rencontres de la FHP, les 13 et 14 décembre, en présence d’Agnès Buzyn.

« Au-delà des différences statutaires qui importent peu aux Français, analyse Lamine Gharbi, le président de la FHP, les acteurs de l’intérêt général que nous sommes sont épargnés par la crise de confiance généralisée. Cet attachement et cette confiance manifestés par les Français à l’égard des établissements et des professionnels montrent que, face aux difficultés rencontrées par le système, les acteurs de santé, sur le terrain sont les mieux placés pour contribuer à son amélioration. Nous sommes pleinement mobilisés pour mener à bien la transformation souhaitée par les Français, et nous devons avoir les moyens de cette transformation. »




Gabarit CP
Le Medef propose de relever l'âge de départ à la retraite et d'affecter les nouvelles ressources à la perte d’autonomie. La réaction de Lamine Gharbi.
« S’il ne m’appartient pas d’entrer dans le débat public sur l’âge de la retraite, je veux saluer la lucidité du Medef face aux défis majeurs de santé liés au vieillissement » réagit le président de la FHP.

« En effet, il est temps d’apporter une vision budgétaire en réponse aux besoins des personnes âgées et de leurs familles, toujours croissants compte-tenu de l’allongement de l’espérance de vie. L’affectation de ressources nouvelles à la prise en charge de la perte d’autonomie et à l'adaptation de l'offre de soins au vieillissement est aujourd’hui indispensable à une politique publique ambitieuse en la matière.

Sachant que le rapport Libault « Grand âge et autonomie » qui vient d’être remis à la ministre préconise une réforme de la dépendance sans hausse des prélèvements obligatoires, la proposition de Geoffroy Roux de Bézieux a le grand mérite d’être réaliste dans le contexte actuel » conclut Lamine Gharbi.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF


-----------------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.030 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 9 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

• 55 % des interventions chirurgicales
• 65 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 124 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (33 %) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17 % des hospitalisations psychiatriques
• 20 % de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)

-----------------
Contact presse :

Benjamin Azogui, Direction de la communication FHP
01 53 83 56 56 - benjamin.azogui@fhp.fr

Communiqué de presse - La FHP salue la nomination du professeur Bellivier


Gabarit CP
Le Pr Bellivier délégué interministériel à la santé mentale et à la psychiatrie : La FHP salue cette nomination et encourage une démarche d'ouverture.

Le Pr Bellivier délégué interministériel à la santé mentale et à la psychiatrie : La FHP salue cette nomination et encourage une démarche d'ouverture


Communiqué de presse du 15 avril 2019


La Fédération de l’Hospitalisation privée salue la nomination du Pr Frank Bellivier au poste de délégué interministériel à la santé mentale et à la psychiatrie. 

Ce professionnel reconnu aura en charge la mise en œuvre du plan d’action santé mentale et psychiatrie annoncé par la ministre des Solidarités et de la Santé. 

La FHP avait accueilli positivement les mesures présentées par la ministre pour faire de la psychiatrie une priorité nationale et répondre à ses difficultés actuelles.

Les cliniques psychiatriques qui accueillent 100 000 patients chaque année participent pleinement à l’effort engagé pour accélérer l'essor d'une psychiatrie moderne, inscrite dans une démarche de qualité prouvée des soins en réponse aux besoins croissants des patients. Elles développent des modes de prises en charge innovants, qui placent le patient au cœur de son traitement. 

« Je me réjouis de l’arrivée d’un interlocuteur dédié aux enjeux de la psychiatrie ! » déclare le président de la FHP.

« Il lui revient de créer les conditions d’une coopération optimale entre les acteurs publics et privés de santé en psychiatrie, gage du meilleur soin aux patients, précise Lamine Gharbi. Comme dans les autres domaines de la santé, la complémentarité est une richesse pour l’offre de soins. Il est essentiel aussi que le dynamisme et la possibilité d’innover soient préservés dans le nouveau modèle tarifaire actuellement en discussion avec le ministère de la Santé ».

Le président de la FHP Psychiatrie, Dr Olivier Drevon, a également réagi positivement à la nomination du Pr Frank Bellivier :

« Le pilotage de la stratégie pour la santé mentale devra être équitable quel que soit le statut des acteurs. Nous comptons sur les qualités d’ouverture du Professeur Bellivier pour installer une nouvelle dynamique. Je me réjouis de cette nomination porteuse d’espoir pour l’avenir de la discipline ».

Télécharger le communiqué de presse au format PDF


-----------------
A propos de la FHP

La FHP regroupe 1.030 cliniques et hôpitaux privés qui assurent chaque année la prise en charge de 9 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. Les cliniques et hôpitaux privés prennent en charge :

• 55 % des interventions chirurgicales
• 65 % de la chirurgie ambulatoire
• 2,6 millions de passages dans 124 services d’urgences
• Un accouchement sur quatre
• Près d’un tiers (33 %) des soins de suite et de réadaptation
• Plus de 17 % des hospitalisations psychiatriques
• 20 % de l'activité d'Hospitalisation à domicile (HAD)

-----------------
Contact presse :

Benjamin Azogui, Direction de la communication FHP
01 53 83 56 56 - benjamin.azogui@fhp.fr

La FHP participe au salon de la Paris Healthcare Week


IMG actu phw

La FHP renouvelle cette année sa participation au salon de la Paris Healthcare Week, un événement important qui réunit le monde hospitalier et tous les acteurs de santé. 
La Fédération disposera d’un stand dans l’espace institutionnel pour accueillir, renseigner tous les publics présents au salon et rappeler le rôle essentiel des hôpitaux et cliniques privés dans le système de santé.

La Fédération organisera à cette occasion sur son stand des débats et des courtes interviews filmées et animées par Pascal Maurel, journaliste santé, afin de recueillir les différentes réactions aux enjeux de la transformation du système de santé.

Le programme des événements organisés par la FHP sur son stand sera prochainement disponible.

Nous serons heureux de vous retrouver du 21 au 23 mai sur notre stand H23 !


Gabarit CP
Le ministère du Travail a donné le 29 mars son agrément à l’OPCO Santé. Les fédérations employeurs (Croix-Rouge Française, FEHAP, FHP, Nexem, Présanse, SYNERPA, Unicancer, Uniss, USPO) saluent la décision des pouvoirs publics qui, dans la poursuite des recommandations du rapport Bagorsky et Marx, reconnaissent la nécessité d’une politique emploi-formation propre au secteur de la santé, incluant le médicosocial et l’aide à la personne fragilisée.
L’OPCO Santé permettra de répondre aux enjeux des différents plans du Gouvernement (« Stratégie de transformation du système de santé », « plan Grand Age et Autonomie »….).

Son périmètre regroupe actuellement 1,1 million de salariés exerçant dans plus de 15 000 structures avec 350 millions d’euros de fonds gérés. Cet OPCO aura également vocation à accueillir les professions libérales de santé et les acteurs à domicile des services à la personne fragilisée dans une logique de complémentarité des métiers et de fluidité du parcours de la personne soignée et accompagnée.

Cet agrément fait suite à l’adoption par les fédérations employeurs et organisations syndicales (CFDT, CGT et FO) d’un accord constitutif le 26 février puis des statuts et instances de l’OPCO Santé le 28 mars 2019.

Le bureau de l’OPCO Santé est donc composé comme suit :

• Présidence : Sébastien BOSCH (Unicancer) - Franck MONFORT (CGT)
• Trésorerie : Thierry FELS (CFDT) - Jean Louis MAURIZI (FHP)
• Secrétariat : Jean Pierre MERCIER (FEHAP) - Eric DENISET (FO)

Membres du Bureau : Jean-Jacques BILLOU (SYNERPA), Mohamed ABDELATIF (Nexem), Jean-Marie POUJOL (Nexem), Laurent TERME (CFDT), Joelle LOUSSOUARN (CGT), Carmen CATARINO (FO)

Le directeur général de l’OPCO Santé dans cette phase de préfiguration est Jean-Pierre DELFINO.

Télécharger le communiqué de presse au format PDF


---------------
Qui sommes-nous ?

La Croix-Rouge française compte plus de 60 000 bénévoles et 17 500 salariés qui donnent de leur temps, apportent leurs compétences et leurs expertises tout au long de l’année.
Dans les grandes agglomérations, en zone rurale, dans les banlieues, partout en France, métropolitaine et dans tous les territoires ultra marins, mais aussi à l’international, des femmes et des hommes, spécialistes du secourisme, acteurs de la solidarité sociale et sanitaire ou simplement porteurs d’humanité, engagés dans la réalisation d’un puissant idéal, viennent en aide et accompagnent des millions de personnes.

En 2017, plus de 85 000 victimes ont été secourues et près de 130 000 citoyens ont été initiés ou formés aux gestes qui sauvent ; 1 200 000 ont été accueillies et accompagnées au titre de l’action sociale ; 3 690 000 personnes ont été aidées à l’international ; 25 000 étudiants ont bénéficié d’une formation sanitaire et sociale…

La Croix-Rouge française constitue aussi le premier opérateur associatif dans le champ sanitaire, social et médico-social et compte au plan national 563 établissements et services.

En savoir plus : www.croix-rouge.fr

Suivez-nous sur : twitter.com/CroixRouge et sur Facebook

La FEHAP, c’est plus de 4 600 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux privés non lucratifs gérés par plus de 1600 organismes gestionnaires (associations, fondations, congrégations, mutuelles, organismes de retraite complémentaire et de prévoyance) qui emploient plus de 280 000 professionnels. En savoir plus : www.fehap.fr

La Fédération de l’Hospitalisation privée (FHP) regroupe 1.000 hôpitaux et cliniques privés qui assurent chaque année la prise en charge de 9 millions de patients. Environ 150.000 salariés (personnels de soins, administratifs et techniciens) travaillent dans les établissements de santé privés et 40.000 médecins y exercent. En savoir plus sur www.fhp.fr

Nexem est la principale organisation professionnelle des employeurs du secteur social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif. Elle représente et défend les intérêts de 10 000 établissements et services employant plus de 300 000 professionnels dans cinq secteurs d’activité: les personnes handicapées, la protection de l'enfance, l’insertion sociale, les personnes âgées et le sanitaire.

Nexem entend faire évoluer la fonction employeur pour mieux répondre aux attentes des personnes accueillies et accompagnées dans les établissements et services. Son ambition : promouvoir le modèle associatif comme une réponse efficiente à l’accompagnement des plus fragiles, au service d’une société inclusive.

Nexem négocie :

• dans le cadre de la CCN 66, de la CCN 79 et des accords CHRS ;
• au niveau de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale à but non lucratif (BASS) ;
• au niveau multi professionnel, via l’union des employeurs de l’économie sociale et solidaire (UDES).

Ses 4 grandes missions :

• moderniser le dialogue social ;
• agir sur les politiques publiques ;
• renforcer l’accompagnement de ses adhérents ;
• anticiper l’évolution du secteur.

Retrouvez toutes nos informations sur www.nexem.fr

Association à but non lucratif, Présanse est l'organisme représentatif des Services de Santé au Travail Interentreprises : il en regroupe 240, couvrant tout le territoire national, emploient 16 000 collaborateurs dont près de 5 000 médecins du travail. http://www.presanse.fr/

Le SYNERPA rassemble les principaux acteurs privés français des EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), des Résidences Services Seniors (RSS) et des Services et Soins à Domicile soit plus de 2 500 adhérents (1 800 EHPAD, 120 RSS et 600 agences de Services et Soins à Domicile) qui emploient 120 000 salariés. En savoir plus sur http://www.synerpa.fr/

Unicancer est l’unique réseau hospitalier français dédié à 100 % à la lutte contre le cancer et la seule fédération hospitalière nationale dédiée à la cancérologie. Il réunit 18 Centres de Lutte Contre le Cancer (CLCC), établissements de santé privés à but non lucratif, répartis sur 20 sites hospitaliers en France et employant plus de 20 000 salariés. En savoir plus : www.unicancer.fr

Unisss, Fédération nationale d’employeurs à taille humaine, gère depuis plus de 50 ans une Convention Collective la CCNT du 26 août 1965. Les membres bénévoles qui composent Unisss, son Conseil d’Administration, son Comité Directeur, sa Commission Patronale sont tous des gestionnaires en poste, Présidents d’Association, Directeurs Généraux, Directeurs, qui ont une grande connaissance concrète du terrain et du secteur médico-social. Cette spécificité garantit une approche pragmatique et réactive des problèmes posés.

Unisss défend les intérêts des employeurs principalement présents dans le champ du secteur médico-social. La révision récente de la Convention Collective (2015) et la signature d’avenants réguliers et nombreux, avec les syndicats de salariés démontrent la vitalité de la Fédération. Le dialogue social, riche et respectueux, est une des spécificités de la Convention 65. Chaque employeur peut, grâce à sa Convention, gérer avec souplesse son organisation du travail. La particularité de pouvoir introduire une modulation des rémunérations confère un caractère « patronal » à la Convention. Unisss n’est pas une Fédération isolée, l’Union adhère à la CPME. Unisss est ainsi représentée et défendue en tant qu’organisme employeur dans les négociations nationales.

L’organisation de journées professionnelles annuelles facilite les rencontres et les échanges entre les différents adhérents et leurs représentants. Mais c’est la proximité avec les adhérents, la réactivité de nos instances et notre aptitude à développer un dialogue social constructif qui caractérisent le mieux notre Convention. Pour en savoir plus : http://www.unisss.com/

Les pharmacies d’officine (périmètre adhérents USPO), qui comptent 30 000 salariés. Aux dernières élections URPS, l’USPO a obtenu 43% d’audience. Les pharmacies d’officine sont aujourd’hui rattachées à l’OPCO des entreprises de proximité.

---------------
Contacts presse

LA CROIX-ROUGE FRANÇAISE, Christèle LAMBERT-CÔME
christele.lambert-come@croix-rouge.fr 01 44 43 12 07

FEHAP, Nina PLANTIN
nina.plantin@fehap.fr 01 53 98 95 44

FHP, Benjamin AZOGUI
benjamin.azogui@fhp.fr 01 53 83 56 88 - 06 27 20 18 49

NEXEM, Stéphanie PANISSIER
s.panissier@nexem.fr 01.55.45.33.66

PRESANSE, Agence EPOKA - Boris CAVAGLIONE
bcavaglione@epoka.fr 06 84 84 37 53

SYNERPA, Aurélie FAURE
faure@synerpa.fr - 06 38 30 94 09

UNICANCER, Gwendoline MIGUEL
g-miguel@unicancer.fr - 01 76 64 78 00

UNISS, Anne-Marie MIRO
01 43 68 85 11

USPO, Bénédicte BERTHOLOM
bertholom@uspo-paris.fr - 01 46 47 20 80

Trophées de l'Hospitalisation Privée 2018


FHP RT 2018 1231

11e Edition des Trophées de l'Hospitalisation Privée 

9 hôpitaux et cliniques privés récompensés pour leur innovation et leur engagement au service des patients


La FHP (Fédération de l’Hospitalisation privée) a remis ce mercredi 12 décembre ses Trophées annuels qui récompensent les initiatives remarquables mises en œuvre par les hôpitaux et cliniques privés.

La cérémonie parrainée par le Dr Alain Milon, président de la commission des affaires sociales du Sénat, s’est déroulée au Carrousel du Louvre à la veille des deux journées consacrées aux Rencontres de la FHP. Pour cette 11ème édition, 9 hôpitaux et cliniques privés ont été distingués.

Les lauréats ont été sélectionnés par un jury de personnalités reconnues et indépendantes du secteur de la santé dans quatre catégories :

• Oganisations innovantes du parcours de santé (nouvelle catégorie)
• Clinique socialement responsable
• Relations patients
• Excellence médicale

Un Trophée « coup de cœur du jury » a aussi été décerné en clôture de la cérémonie.

« Chaque année, c’est pour moi une grande émotion de remettre ces Trophées » a déclaré Lamine Gharbi, le président de la FHP. « En effet, si ces Trophées représentent une récompense, ils sont avant tout la reconnaissance de l’engagement de tous nos établissements au service des 9 millions de patients qu’ils accueillent chaque année. Cet engagement est fait de compétence, d’enthousiasme et de beaucoup de travail. Il est le garant de la qualité des soins dispensés dans nos 1030 hôpitaux et cliniques privés. Quelle fierté de mettre à l’honneur les établissements et les équipes qui incarnent cette mobilisation continue de l’hospitalisation privée, en dépit des difficultés parfois rencontrées ! »

Palmarès de la 11ème édition des Trophées de l’Hospitalisation privée


Catégorie Organisations innovantes du parcours de santé

- Lauréat : Clinique Provence Bourbonne (Aubagne – Ramsay Générale de Santé) pour le projet « Un Serious Game impliquant les patients dans leur rééducation en SSR neurologique. Le but de ce « sérious game » baptisé S'TIM est d’aider les patients à récupérer leurs fonctions cognitives et exécutives telles que se repérer dans le temps et l’espace, planifier une tâche, s’adapter à un contexte.

- Nominé : Polyclinique du Grand Sud (Nîmes) pour le projet « Gestion coordonnée des parcours de santé, une plateforme ville-hôpital d’accompagnement, de suivi et de surveillance à domicile » Cette démarche vise à mieux articuler prévention, prises en charges sanitaires, médico-sociales et sociales avec l’ensemble des intervenants impliqués. La plateforme permet notamment de gérer les RDV, de partager les éléments clés du dossier patient, d’effectuer de multiples évaluations.

Catégorie Clinique socialement responsable


- Lauréat : Clinique de Miremont (Badens) pour le projet « La Clinique de Miremont : du chaos à une belle renaissance, ou comment retrouver de la performance par le bien-être au travail ». L’objectif de cette démarche réside dans la volonté de faire de la qualité de vie au travail une valeur fondamentale et la priorité au sein de la Clinique de Miremont pour mettre en œuvre une culture de la performance par le bien-être.

- Nominé : Polyclinique de Limoges (Limoges) pour le projet « "Vis ma vie" dans le cadre de la semaine QVT (qualité de vie au travail) ». L’objectif de ce partage d’expériences est de découvrir un nouveau métier en donnant l’occasion aux salariés volontaires de mieux connaitre la réalité du travail de leurs collègues, leurs contraintes, leurs compétences.

Catégorie Relations Patients

- Lauréat : Clinique de l’Union (Saint Jean - Ramsay Générale de Santé) pour le projet « La sensorialité au cœur de la relation parent-enfant en néonatologie ». L’objectif est de permettre à la mère et l’enfant de cohabiter harmonieusement grâce à des chambres équipées de deux espaces distincts et d’un matériel protégeant le développement neurosensoriel des bébés des agressions sonores, lumineuses et tactiles. Cette architecture s'adapte aux contraintes liées à une prise en charge médicale et / ou à un handicap neurosensoriel des parents.

- Nominé : Imagerie médicale de l’Hôpital privé d’Antony (Antony – Ramsay Générale de Santé) pour le projet « PATIENT R ». L’objectif de ce programme est la mise en place d’une organisation adaptée aux besoins des patients en garantissant l’obtention des résultats de biologie et de radiologie en moins d’une heure pour les médecins de ville chaque fois que nécessaire.

Catégorie Excellence médicale

- Lauréat : Hôpital Privé Jean Mermoz (Lyon - Ramsay Générale de Santé) pour le projet « Chirurgie pancréatique avec assistance robotique : étude pilote de faisabilité ». Le projet vise à la diminution du taux de mortalité/morbidité et à l’amélioration de l’efficience chirurgicale, ce qui passe par le développement des techniques mini-invasives (chirurgies coelioscopiques et robotique).

- Nominé : GCS-ES Axium-Rambot pour l’article publié dans la revue scientifique médicale britannique The Lancet, intitulé « Targeted therapy with a localised abluminal groove, low-dose sirolimus-eluting, biodegradable polymer coronary stent (Target All Comers): a multicentre, open-label, randomised non-inferiority trial »

Coup de cœur du Jury

- Lauréat : Polyclinique du Cotentin (Equeurdreville) pour le projet « Campagne de recrutement de médecins : « Nous sommes Med'in Cherbourg, et toi ? ». Lancée sur les réseaux sociaux, cette campagne est portée par les praticiens de la Polyclinique du Cotentin et du Centre Hospitalier Public du Cotentin (CHPC) à destination de leurs confrères ou futurs confrères : « Nous sommes Med’in Cherbourg, et toi ? ». Cette initiative innovante permet, dans le cadre d’une coopération public-privé précieuse, de présenter une ville dynamique dont la population est attachée à son territoire, profitant notamment des loisirs de mer pour une qualité de vie exceptionnelle, avec des médecins fiers de leur outil de travail et très satisfaits de leurs conditions d’exercice à Cherbourg. Cette campagne qui s’inscrit dans une dynamique territoriale bénéficie du soutien des commerçants de la ville.